Le Blog

Bienvenue sur le blog Histoires d’Entrepreneurs !

Découvrez ci-dessous tous les derniers articles du blog ou bien accédez à la catégorie qui vous intéresse en cliquant sur l’un des boutons ci-dessous :

Microphone

Podcasts

Découvrez les dernières interviews et les derniers épisodes du Podcast Histoires d’Entrepreneurs.

Accéder à la catégorie

Article

Actualités

Découvrez les derniers articles de news et de présentations de startups sur HaroldParis.fr.

Accéder à la catégorie

Température

Humeur

Découvrez l’humeur et les états d’âme du patron. Bref, prenez la température.

Accéder à la catégorie

Les derniers articles du blog

4 Conseils de Séduction pour Réussir votre Marketing

Publié par le 8 novembre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 10 commentaires

Vous venez de lire le titre de cet article et vous vous posez déjà la question : mais qu’est-ce qui lui est passé par la tête ? Et bien c’est très simple… Jetez un coup d’oeil à cette définition : Le marketing, c’est “un ensemble de méthodes et de moyens dont dispose une organisation pour s’adapter (et plaire) aux publics auxquels elle s’intéresse et leur offrir des satisfactions si possible répétitives et durables.” Source : Wikipedia (Marketing) Hmmm…. S’adapter… Plaire… Satisfaire… Et bien autant vous le dire de suite, en ce qui me concerne, je considère que nous sommes clairement en face d’un mécanisme de séduction !   Après tout, le marketing a un seul et unique but : susciter sur le long terme chez vos prospects et vos clients une réelle attirance pour vos produits, vos services ou votre entreprise !   Allons plus loin. Dans cet article, je vous propose de découvrir 4 conseils essentiels de séduction qui s’appliquent particulièrement bien au marketing moderne : Soignez votre apparence. Maîtrisez l’art du storytelling… et du silence. Soyez authentique. Et quoi qu’il arrive… N’oubliez pas de conclure !   Soignez votre apparence Imaginez, vous venez de décrocher LE rendez-vous de votre vie avec LA personne de vos rêves ! C’est un moment exaltant et vous n’avez clairement pas d’autre choix que de faire la meilleure impression possible. En d’autres termes… INTERDIT de décevoir ! Qu’allez-vous mettre ? Comment allez-vous vous apprêter ? Le style Borat ? Mauvaise réponse à priori. Sérieusement, il ne vous viendrait pas à l’idée de vous présenter à ce rendez-vous en short et marcel, sans vos plus beaux atours, sans vous être préparé un tant soit peu, sans vous être fait belle ou beau… (Ce qui, j’en suis certain ne change pas de d’habitude !) Et bien pour vos prospects et vos clients, c’est la même chose. Sur votre site, sur vos cartes de visites, sur vos plaquettes, sur vos factures, lors de rendez-vous… En fait, dans toutes circonstances et sur tous vos points de contact : votre image doit être impeccable et maîtrisée ! Une apparence impeccable et maîtrisée, c’est une apparence qui ne laisse rien au hasard. Que ce soit dans votre logo ou dans le design de vos supports de communication, l’image de votre entreprise doit être immaculée et consistante. Le design, quand celui-ci est pertinent et travaillé, favorise votre image et vous permet de partir du bon pied en évitant les à priori peu flatteurs. Maîtriser l’art du storytelling… et du silence. Vous avez revêtu vos plus beaux atours, vous êtes beau comme un coq (ou belle comme une poule ? … lol / bon ok… ce n’est pas la meilleure image) et vous croisez enfin le regard de votre rendez-vous. L’électricité passe ! C’est clair ! Mais de quoi allez-vous bien pouvoir parler ? “Il a fait super beau aujourd’hui, non ?”   La pluie et le beau temps est un sujet génial si votre objectif principal est d’ennuyer à mourir votre rendez-vous et vous assurer que celui-ci sera définitivement le dernier.   En fait, si vous ne deviez retenir que deux conseils pour votre conversation dans un objectif de séduction, ces conseils seraient : Racontez votre histoire, et surtout… taisez-vous ! Ce qu’il y a de génial avec le...

Lire la suite

Bilan du mois d’Octobre 2011

Publié par le 6 novembre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 4 commentaires

6 mois déjà ! Voilà 6 mois que je me suis remis au blogging sur HaroldParis.fr. Avant tout, je souhaitais vous remercier, vous, mes fidèles lecteurs pour les commentaires sur le blog, les mentions sur les réseaux sociaux et les mots sympathiques que je peux recevoir ici ou par mail. J’ai pris l’habitude, tous les mois, de réaliser un petit bilan des actions et des résultats obtenus en termes de visites sur HaroldParis.fr. C’est un exercice que j’apprécie et auquel je me livre pour pouvoir jauger de mes progrès et les partager avec vous. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez à m’en faire part en utilisant l’espace dédié juste en dessous de cet article. Ce bilan mensuel est divisé en deux parties, comme j’en ai l’habitude. La première partie concerne les actions entreprises pendant le mois. La seconde concerne les résultats et les indicateurs. Lorsque cela sera de mise, j’ajouterai une troisième partie à mes bilans mensuels concernant le chiffre d’affaires généré par mes sites. Cela viendra, je l’espère, rapidement. Au niveau des périmètres, les données d’analyse concernent ce sites et les sites directement liés. Pour le moment, il s’agit donc de : HaroldParis.fr : Mon blog personnel FacteurX.fr : Le site de mon livre sur le commerce LiveAcademy.fr : Un projet sur lequel je planche actuellement, qui parle de production musicale et du logiciel Ableton Live Allons-y ! Les actions Ce mois d’octobre a été un mois de réflexion. Mes résultats n’étant pas formidables, j’en ai profité pour repenser et actionner certains leviers que j’utilise comme ma présence sur Twitter par exemple. Faire le ménage sur Twitter En effet, Twitter est de loin le réseau social que j’apprécie et que j’utilise le plus. Je le considère comme un formidable outil de veille, de curation et d’échange avec d’autres personnes passionnées par les mêmes choses que moi. Le gros avantage de Twitter est que les liens que l’on peut y développer se crèent majoritairement sur la base de réseaux d’intérêts communs et non sur la base de réseaux de connaissances. On peut donc y développer une veille pertinente ou bien une audience ciblée très facilement. En ce qui concerne ma présence sur Twitter, j’ai développé la majeure partie de mon réseau de followers via mon ancien site d’abord, puis ce blog, des articles invités, mais aussi grâce à un mécanisme assez simple : Lorsque vous suivez une personne, il y a une grande chance que cette personne vous suive à son tour. C’est assez naturel et, il faut le dire, plutôt pratique. Aujourd’hui, avec un peu plus de 5300 followers, on peut dire que c’est quelque chose qui a plutôt bien fonctionné. Néanmoins, ceux qui suivent mes résultats de manière détaillée pourront remarquer que c’est près de 1400 followers de moins que le mois dernier… Que s’est il passé alors ? Et bien, au fil du temps, en suivant automatiquement les utilisateurs qui faisaient la démarche de me suivre, je me suis retrouvé avec beaucoup de comptes américains (voir japonais ou coréens) dans ma liste de comptes suivis. Ma timeline (flux d’actualité de Twitter) ne ressemblant plus à grand chose, je me suis donc décidé à faire le ménage. Pour ce faire, je vous conseille un outil particulièrement sympathique qui permet de facilement suivre ou arrêter...

Lire la suite

Savoir quand persévérer… et quand laisser tomber.

Publié par le 17 octobre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 2 commentaires

Dans toute vie professionnelle, il y a des moments de doutes et de difficultés. Les problèmes peuvent s’enchaîner et faire douter même le plus aguerri des entrepreneurs. Des situations de ce type, il en existe des milliers. Et un jour ou l’autre, tôt ou tard, on peut tous se retrouver confronté à l’une d’elles. La question est de savoir : Quand faut-il persévérer ? Et aussi… quand faut-il laisser tomber ? “Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile.” Sénèque. Si aucune autre personne que vous ne peut apporter de réponse parfaite à votre situation, il existe pourtant une méthode, ou plutôt un état d’esprit à adopter, qui peut vous permettre d’y voir plus clair et de faire le bon choix. Cet état d’esprit est abordé largement dans “Le Dip”, un livre du génial Seth Godin. Le sous-titre de ce petit livre de moins de 100 pages est équivoque et particulièrement prometteur : “Un petit livre qui vous enseignera quand renoncer (et quand persévérer).” Je vous propose de découvrir les principaux concepts qui m’ont marqué à la lecture de ce livre. Qui perd gagne ! (enfin ça arrive…) La défaite a généralement un goût amer. Et pourtant… Rien ne sert de chasser des dragons (surtout quand il s’agit de moulins à vent). C’est une perte de temps inutile et improductive. Renoncer peut parfois permettre de trouver de nouvelles orientations, de se renouveler, de saisir des opportunités plus importantes. Savoir perdre peut permettre de changer de jeu et d’opter pour une situation plus avantageuse ou s’orienter vers de nouveaux challenges. Lorsque j’ai pris la décision de mettre fin à mon activité de recrutement spécialisé dans l’immobilier avec Immolance, je ne l’ai pas fait avec résignation. Je l’ai fait avec comme objectif, celui de me dégager du temps, des ressources et surtout de la disponibilité intellectuelle pour travailler sur de nouveaux projets. L’expérience que j’ai acquis avec cette aventure m’a été particulièrement bénéfique ! Hier j’ai perdu, mais les enseignements que j’en ai tiré et le temps que j’ai gagné en acceptant la défaite ont une valeur qui dépasse largement cet échec. Aujourd’hui, ces nouveaux projets prennent forme peu à peu et c’est grâce à cette défaite. Savoir renoncer peut parfois être le bon choix. En fait, tout dépend de votre situation. Pour commencer, le postulat de base, face à une situation, c’est qu’en produisant des efforts, celle-ci va s’améliorer (au moins un peu). Vous tentez d’apprendre une nouvelle langue ? Génial ! Si vous bossez, si vous y passez du temps, vous allez vous améliorer. C’est normal (et d’ailleurs… encore heureux !). Pour ajouter un peu de complexité et de diversité, Seth Godin résume les situations dans lesquelles nous pouvons nous trouver en trois types. Le cul-de-sac La première de ces situations, c’est le cul-de-sac. Et avec un nom pareil, ce n’est clairement pas la meilleure des situations. Un cul-de-sac, c’est une situation où vous savez à coup sûr que jamais vous ne pourrez vous démarquer du reste du peloton. Peu importe les efforts que vous pouvez mettre à essayer de vous améliorer, le podium restera à jamais hors de portée. Si je devais faire un parallèle avec une situation “business”, ce serait comme se lancer sur le...

Lire la suite

Les 3 Meilleurs Placements pour un Entrepreneur (et pour les autres…)

Publié par le 10 octobre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 0 commentaire

Vous venez de lire le titre de cet article et vous commencez déjà à sourire ! Je le sais, je le vois ! (lol) Nous, ne vous inquiétez pas, je ne vais pas me lancer dans les conseils sur les meilleurs placements financiers. Non… Tout d’abord parce que la bourse ne m’a jamais passionné et que je ne serais sans doute pas de bon conseil. Mais aussi parce que, à mon humble avis, investir dans des actions n’est absolument pas le meilleur placement à réaliser pour un entrepreneur. Si vous êtes trader, que vous maniez les mathématiques, l’actualité financière comme un pro et que vous mangez des produits dérivés au petit déjeuner tous les matins, alors cet article n’est certainement pas pour vous… (quoique ;)). Par contre, si vous êtes entrepreneur, ou que vous souhaitez le devenir, si vous vous posez des questions comment investir votre temps et votre argent, alors je vous invite à lire la suite (et à ne pas hésiter à me laisser un petit commentaire juste en dessous de cet article) !   Je vous propose de découvrir ce qui sont, à mon sens, les 3 meilleurs placements que vous pourrez réaliser de toute votre vie : Investir dans son éducation Investir en actions (mais pas du CAC 40) Investir dans ses relations Investir dans son éducation Il y a une chose que j’ai appris ces dernières années. C’est certainement la plus grande leçon qu’il m’ait été donné d’apprendre. Grâce à cette leçon, j’ai fait évoluer ma carrière, mon salaire a augmenté et j’ai appris à prendre de plus en plus de plaisir dans mes activités professionnelles. Cette leçon est simple. Elle peut sembler évidente. Et pourtant, en prendre conscience a changé beaucoup de choses pour moi.   Cette leçon, la voici : le meilleur investissement que vous pouvez réaliser si vous êtes entrepreneur (et si vous ne l’êtes pas d’ailleurs) est d’investir sur vous-même.   Quel meilleur moyen de développer vos performances qu’en vous formant à être plus performant ? Quand je dis “investir sur soi-même”, je ne parle pas de l’obtention d’un diplôme… Cela peut aider, mais ce n’est pas l’objectif final. Non, il s’agit de se lancer dans une sorte de formation continue pour apprendre chaque jour à mieux gérer son entreprise, à mieux vendre et vendre plus. Cela parait tellement évident, non ? Et pourtant, les tentations sont grandes et les distractions sont nombreuses ! Après une journée éreintante de travail, il n’est pas rare de n’avoir qu’une seule envie : celle de se vautrer dans le canapé, d’allumer la télévision et de regarder un bon match de foot ou une bonne série… Cela arrive à tout le monde. Ce qui importe, ce n’est pas l’envie mais ce que vous décidez d’en faire. Soit y céder, soit choisir d’investir ! Pour ma part, j’ai commencé à réellement investir sur moi même il y a presque 2 ans. Aujourd’hui, je lis en moyenne deux livres de business par mois, je suis abonné à différents blogs, podcasts et forums dans la sphère marketing, réseaux sociaux et entrepreneuriat, j’ai ma veille quotidienne et j’ai aussi investi dans des formations pour développer mes connaissances en business sur internet. A l’heure où nous nous parlons, grâce au web, on peut vraiment dire qu’il y en a...

Lire la suite

2 Leçons de Business Essentielles à Apprendre de Apple

Publié par le 7 octobre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 7 commentaires

Cette semaine, le monde a perdu l’un des plus grand entrepreneurs de ces dernières décennies. Steve Jobs était un visionnaire, un talentueux business man et un véritable perfectionniste dans tout ce qu’il entreprenait. Il fait partie de ces entrepreneurs qui ont changé ma vision du business, de l’innovation, du design et de l’art d’intervenir en public. Qu’il repose en paix. I’m a Fanboy ! Cela va faire près de 5 ans que j’ai quitté Windows. Après deux années de Linux, j’ai fini par me laisser tenter par la marque à la pomme. Et c’est ainsi que j’ai découvert l’univers Apple. Un iMac, puis un MacBook, puis après quelques mois : un iPod, puis le passage à l’iPhone quelques semaines plus tard… et récemment l’iPad. J’ai choppé le virus comme on dit. Aujourd’hui, après 3 années passées sur Mac, jamais il ne me viendrait à l’idée de faire machine arrière et de revenir dans le monde du PC et de Windows. La robustesse, le design, la facilité d’utilisation, le plaisir de découvrir comme tout ce joyeux monde s’interconnecte et fonctionne avec une fluidité déconcertante, même après 3 années (une période relativement longue dans l’univers de l’informatique). J’avoue que cela me laisse sans voix. Comme la plupart des personnes qui partagent cette passion pour la marque à la pomme, j’ai aussi beaucoup de plaisir à en parler autour de moi et à essayer de “convertir” mes collègues et mes amis. J’ai une véritable admiration pour cette marque et cette entreprise. D’un point de vue utilisateur tout d’abord, mais aussi d’un point de vue business. Ces dernières années, la marque à la pomme, et Steve Jobs, m’ont permis de prendre conscience et d’appréhender deux leçons de business que je considère es-sen-tiel-les. Et aujourd’hui, je souhaitais les partager avec vous. Leçon n°1 – Votre meilleur vendeur, c’est votre client ! Si vous n’avez pas encore téléchargé mon livre, Facteur X, je vous invite à le faire ! C’est gratuit et il regorge de conseils utiles pour votre business. L’un des concepts que j’y aborde en profondeur sont les 3 phases de vie d’un client. Ce sont ces 3 phases que vous retrouvez dans le sous-titre de mon site : Acquisition – la première phase de vie du client où celui-ci réalise son premier achat auprès de votre entreprise Fidélisation – la seconde phase de vie du client où la relation entre votre entreprise et ce client se renforce et des mécanismes sont mis en place qui conduisent à de nouveaux achats Evangélisation – la dernière phase de vie du client où celui-ci devient l’ambassadeur ou plutôt… l’évangéliste de votre entreprise. Son expérience avec vous l’a conquis et il ne peut s’empêcher d’en parler autour de lui. Dans Facteur X, j’aborde plusieurs stratégies permettant d’accompagner et faciliter l’évolution d’un client au fil de ces 3 phases. Apple est une société qui “produit” chaque jour de nouveaux évangélistes. Le “culte” de la marque à la pomme est particulièrement développé et les purs aficionados (dont je fais, je l’avoue, partie) sont légions. Apple fait ce qu’il faut pour cela. Au delà de ses produits et de leur excellence, la firme à la pomme gâte ses clients. Elle les forme à tirer le maximum de leurs nouveaux “jouets”, et sait créer l’évènement pour annoncer toutes les nouveautés...

Lire la suite

Quand c’est dur… Back to Basics ! (2/2)

Publié par le 5 octobre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 0 commentaire

Dans le précédent article sur les basiques du commerce, nous avons pu voir que dans les moments difficiles, rien ne remplace l’action ! Et pour que ces actions soient les plus rentables et les plus efficaces possibles, la meilleure orientation à leur donner : c’est celle des basiques du commerce ! Les basiques, c’est se poser 6 questions fondamentales : Suis-je à l’écoute de mes prospects et clients ? Ai-je les bons produits pour ma clientèle ? Est-ce que je les propose au bon moment ? Ai-je les bons prix pour ces produits ? Ai-je les bonnes quantités pour servir mes clients et leurs besoins ? Est-ce que je dispose d’une force de vente accueillante et qui prodigue les bons conseils pour satisfaire mes clients ? On peut aussi synthétiser ces basiques à l’aide de ce schéma : Dans le premier article, nous avons vu l’importance des trois premiers basiques : à l’écoute, le bon produit, au bon moment. Dans ce nouveau billet, nous allons découvrir les 3 autres questions essentielles que doivent se poser l’ensemble des commerçants pour développer leur business ! Le bon prix La question du prix est essentielle. Si vous êtes boulanger et que vous proposez une baguette de pain “classique” à 10€, je vous souhaite beaucoup de courage pour arriver à développer vos ventes : vous allez tout droit au casse pipe. D’un autre coté, un Carré Hermes : ce n’est ni plus ni moins qu’un morceau de tissus imprimé… Et pourtant, d’occasion, ces foulards se négocient à plus de 150€ pièce ! Pour un morceau de tissus…   Si je devais définir ce qu’est “un bon prix”, je dirai que c’est : le prix maximum acceptable, positionné dans son marché et offrant une véritable valeur à vos clients.   Cette définition est, à mon sens, particulièrement juste car elle prend en compte ce que je vais appeler les 3 contraintes d’un prix. Ces 3 contraintes sont les suivantes : La contrainte économique La contrainte de marché La contrainte morale La contrainte économique Si vous ne l’avez pas encore intégré, je vais vous rappeler une règle simple : vous êtes là pour gagner de l’argent. Vendre un produit en dessous de son prix de revient, c’est une aberration économique et… c’est illégal en France (en dehors des périodes de soldes, bien sûr). Alors, tout dépend de ce que l’on intègre dans un prix de revient, c’est certain… Je ne vais pas rentrer ici dans les explications sur l’approche d’un prix de revient. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour arriver à calculer ce prix. On peut par exemple utiliser la méthode des coûts complets ou bien encore à la méthode ABC… Ce sont des méthodologies issues de la comptabilité analytique. Ce qu’il faut retenir, et rien n’est plus important que cela, c’est que : plus vous arrivez à vendre un produit à un prix élevé par rapport à ce qu’il vous a coûté, plus vous gagnez d’argent. Ce qui tombe plutôt bien vu que vous êtes là pour ça. La “contrainte économique” va donc vous pousser à augmenter vos prix afin de gagner plus d’argent à chaque vente. La contrainte de marché La deuxième contrainte est celle de votre marché et de votre environnement. Tout d’abord, et désolé de briser le mythe : vous n’êtes...

Lire la suite

Bilan du mois de Septembre 2011

Publié par le 4 octobre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 0 commentaire

Et de 5 ! 5 mois que j’ai repris le blogging sur HaroldParis.fr et que je mets de l’ordre dans mes projets afin de les concrétiser ! Nous revoici donc en piste pour cet exercice mensuel d’analyse des résultats. Un mois en demi-teinte ce mois-ci une fois de plus, mais c’est la dernière fois ! Sur HaroldParis.fr, je réalise tous les mois un état des lieux de mes sites et de leurs principaux indicateurs. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à les faire en utilisant l’espace dédié juste en dessous de cet article ! Ce bilan est divisé en deux parties : la première partie concerne les actions réalisées pendant le mois de septembre et la deuxième partie concerne les statistiques chiffrées. Lorsqu’il sera de mise, une troisième partie viendra se joindre à ces bilans concernant les revenus de mes sites. Mais ceux-ci étant relativement faibles pour le moment, je commencerai à en parler lorsqu’il sera temps. En termes de périmètre, les données analysées correspondent à ce site et les sites directement liés. Pour le moment, il s’agit donc de : HaroldParis.fr : Le blog FacteurX.fr : Le site du livre LiveAcademy.fr : Un nouveau projet, futur “site de membres”, qui parle de production musicale et du logiciel Ableton Live – une autre facette de mes passions ! On commence ? Les actions Génèse d’un “site de membres” ! Comme je vous en avais fait part en Aout, la plupart de mes actions n’avaient pas concerné HaroldParis.fr ou FacteurX puisque je me concentrais sur un projet en dehors de ce périmètre. Cela s’était d’ailleurs vu au niveau de mes statistiques puisque j’avais pu faire l’expérience d’une baisse importante dans mes visites sur le périmètre d’analyse. Et bien voilà, c’est fait, un nouveau site est en ligne et il s’agit d’un site qui me tient particulièrement à coeur. Ceux qui me connaissent bien savent que je me caractérise par une personnalité de… zappeur. Je ne considère absolument pas cette personnalité comme une faiblesse par contre, mais plutôt comme une force. Après tout, c’est une personnalité qui me permet de vivre pleinement tout ce que je fais et de toujours être passionné par mes activités. Je m’enflamme rapidement pour un sujet, j’apprends ce qu’il y a à apprendre, je m’éclate un temps, puis le soufflet retombe et… généralement, je passe à autre chose. Au fil des années, il y a trois passions qui ne m’ont jamais quitté par contre : Le business (heureusement d’ailleurs car je ne sais pas comment je ferai sinon avec un boulot dans la grande distribution et mes projets entrepreneuriaux…) Internet (et c’est la raison pour laquelle vous êtes ici) La musique (en écouter, en faire, en produire… je suis accro à tout ce qui a des touches blanches et noires !) Durant le mois d’aout, je me suis donc interrogé sur la manière dont je pourrai arriver à mixer ces différentes passions, et une idée s’est rapidement imposée à moi. J’aime consommer l’information sous différents formats, et je suis abonné à différents podcasts anglophones dans la sphère du business sur internet. L’un de mes programmes préféré est “Foolish Adventure” animé par Izzy Hyman et Tim Conley. Izzy et Tim discutent à volonté de leurs autres sites et activités dans ce podcast. Izzy...

Lire la suite

Quand c’est dur… Back to Basics ! (1/2)

Publié par le 25 septembre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 2 commentaires

Dans la vie de tout commerçant, il arrive à un moment ou à un autre que le doute s’installe. Les chiffres deviennent plus compliqués, les résultats commencent à se tarir… Cela peut être du à des conditions externes, comme un environnement peu favorable. Mais parfois, les causes peuvent aussi se trouver dans la sphère de responsabilités et d’actions de votre entreprise. Ce qui est certain, c’est que dans ces moments là, le pire que l’on puisse faire, c’est baisser les bras. Si vous voulez une méthode pour vous planter en beauté, en voilà une qui fonctionne à tous les coups : Ne faites rien. Laissez les choses se faire. Après tout… “Tout” finira bien par s’arranger. Et bien vous voulez en apprendre une bonne ? Cela ne finit “jamais” par s’arranger quand on ne fait rien !   Vous voulez des résultats ? Agissez. Menez des actions. Sans actions, pas de changements et donc… pas de résultats.   Une fois que vous êtes prêts à agir, si vous voulez être sûrs de ne pas le faire pour rien, vos actions doivent être orientées avant tout au service de votre client. Et dans ces moments là, quand c’est dur : rien ne vaut les basiques. Opter pour les basiques, c’est se poser 6 questions essentielles : Suis-je à l’écoute de mes prospects et clients ? Ai-je les bons produits pour ma clientèle ? Est-ce que je les propose au bon moment ? Ai-je les bons prix pour ces produits ? Ai-je les bonnes quantités pour servir mes clients et leurs besoins ? Est-ce que je dispose d’une force de vente accueillante et qui prodigue les bons conseils pour satisfaire mes clients ? Dans ce premier article, nous allons étudier les 3 premiers de ces basiques. A l’écoute de mes clients et prospects Être à l’écoute de ses clients et de ses prospects ne doit pas rester au stade du voeu pieu. Vos clients et vos prospects disposent-il d’un moyen facile pour vous contacter et vous dire ce qu’ils pensent de vos produits ou services ? Peuvent-il vous laisser aisément leur avis, ou vous faire des demandes ? Il est de votre responsabilité de créer les conditions favorables pour être à l’écoute de vos clients. Voici quelques idées pour vous aider : Mettre en place un formulaire sur le web et inviter vos clients à le remplir pour recueillir des avis Mettre en place une boite à suggestions dans votre magasin Organiser des entretiens avec vos meilleurs clients Rappeler vos clients “perdus” Le bon produit Disposer du bon produit pour vos clients, c’est leur offrir ce qu’ils demandent. Une fois que vous êtes à l’écoute de vos clients, il est simple de leur offrir ce qu’ils demandent. Vous devez suivre pour celà les orientations du marché et savoir anticiper les besoins, les tendances et les modes. A défaut de les anticiper, sachez les reconnaître quand celles-ci se présentent. Une fois que vous avez identifié une telle niche, vous pouvez la fouiller en développant de nouveaux produits en profondeur, en largeur, en complémentaire ou bien tout simplement en améliorant votre rentabilité sur ces familles de produits. La largeur d’une famille de produit, c’est offrir des produits différents pour des besoins proches. Si l’on prend l’éxemple des savons, c’est proposer des savons gras,...

Lire la suite

Bilan du mois d’Août 2011

Publié par le 3 septembre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 4 commentaires

Et bien voilà ! 4 mois pour HaroldParis.fr ! Comme je vous l’avais dit le mois précédent, je compte bien faire de ce petit exercice d’analyse de mes résultats mensuels un véritable rituel. 4 mois pour ce nouveau projet, et même si ce mois-ci a été un peu plus calme, je suis tout de même particulièrement heureux de partager mes résultats avec vous ! Comme vous l’avez vu ces précédents mois, je réalise un état des lieux de mes sites et de leurs principaux indicateurs tous les mois ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’en faire part ! J’y répondrai avec grand plaisir ! Ce bilan est divisé en deux parties : la première partie concerne les actions réalisées pendant le mois précédent sur mes sites (ou ailleurs) et la deuxième partie concerne les statistiques chiffrées. A terme, une troisième partie viendra se joindre à ces bilans concernant les revenus de mes sites. Mais pour le moment, pour ne rien vous cacher, il est encore trop tôt pour parler de revenus. Mes charges sont couvertes (et encore pas tout le temps, ce qui m’oblige à faire des choix) mais c’est à peu prêt tout. Au niveau des périmètre, les données étudiées concernent ce site et les sites directement liés. Pour le moment, il s’agit donc de : HaroldParis.fr : Le blog FacteurX.fr : Le site du livre NouveauSite? : Un petit nouveau que je vous présenterai avec plaisir le mois prochain ! Un peu de patience. 😉 Allez, on démarre de suite ! Les actions Une baisse de régime ? Aout a été un mois assez particulier pour 3 raisons. Tout d’abord, la plupart de mes actions n’ont pas été particulièrement visibles que ce soit sur HaroldParis.fr ou bien sur les réseaux sociaux. Je me suis concentré sur un projet dont je vous parlerai le mois prochain et j’ai donc été “peu actif” ailleurs. Comme je l’avais précisé lors du lancement d’HaroldParis.fr, ce site est avant tout mon blog personnel. Pour mes projets “commerciaux” et entrepreneuriaux, ce sont d’autres niches spécifiques qui m’intéressent particulièrement. Des niches complètement en dehors du secteur “marketing internet”. La seconde raison de cette baisse de régime d’août est plus pragmatique. Comme certains le savent, je suis encore salarié du secteur privé. Je travaille effectivement pour passer du statut de salarié au statut d’entrepreneur à temps plein. Mais, avec 2 enfants et une femme qui ne travaille pas, je dois avant tout subvenir aux besoins de ma famille. Bref, ce mois d’Aout n’a pas été de tout repos et avec les absences et les évènements dans mon entreprise, il y a eu une réelle surcharge de travail qui est encore très présente aujourd’hui. Donc, moins de temps “à coté” pour mes projets personnels. La troisième et dernière raison est que j’essaye de réserver un peu plus de temps à ma famille pour “débrancher”. Mes deux petits garçons en ont besoin ainsi que ma femme et… moi aussi. Cela va faire plus d’un an que je passe mes soirées à développer mes compétences, réaliser de la veille, étudier, créer et expérimenter. J’avais besoin d’un peu de calme, j’ai donc pris plus de temps pour moi et mes proches. Ces trois raisons se reflètent dans les statistiques du mois qui sont en dessous de...

Lire la suite

Bilan du mois de Juillet 2011

Publié par le 1 août, 2011 dans L'Humeur du Patron | 8 commentaires

Woohoo ! Et de trois mois pour HaroldParis.fr ! En me préparant à ce petit exercice que je compte bien transformer en rituel, j’ai eu un peu de mal à réaliser que cela ne faisait que 3 mois que j’avais repris une présence un peu plus active sur le web. Trois mois à partager avec vous et à prendre beaucoup de plaisir sur ce site. C’est génial, merci à vous tous ! Comme je vous l’avais annoncé lors du bilan du mois de juin, je réalise un état des lieux du site et de ses principaux indicateurs tous les mois, donc si vous avez des questions n’hésitez pas à m’en faire part ! J’y répondrai avec grand plaisir ! Du coté de la méthode, comme pour le mois précédent, je présenterai ce bilan en deux parties distinctes : tout d’abord les actions entreprises sur les sites et ailleurs, puis les statistiques chiffrées. Du coté du périmètre, les données étudiées ne concerne que ce site, et les sites directement liés, soit pour le moment : HaroldParis.fr : Le blog FacteurX.fr : Le site du livre Bien il est temps de donner un peu de corps à l’adage :   Qui rend compte, se rend compte !   Les actions Immolance, c’est fini ! La première action de ce mois de juillet a été la clôture définitive de mon ancien site emploi et du blog ressources humaines et e-réputation qui l’accompagnait : Immolance. Je ne vais pas revenir en détail sur cette aventure qui m’a permis de découvrir les joies (et les difficultés) de l’entrepreneuriat sur le web, mais une chose est sûre : j’en ai tellement bavé avec ce site que je n’ai pas eu de pincement au coeur lorsque j’ai finalement appuyé sur le bouton : OFF. Immolance, c’est donc fini et j’ai réalisé une redirection de l’ensemble du “jus” résiduel que j’avais sur ce site vers la page suivante : Immolance, c’est fini ! Sur cette page, j’ai mis en place une petite explication pour : Rediriger les visiteurs du blog vers mon livre, Facteur X, qui explique le pourquoi du comment de la fermeture d’Immolance Rediriger les visiteurs à la recherche d’un emploi immobilier ou bien souhaitant diffuser des offres d’emploi immobilier vers mon partenaire OptionCarrière Avant de tout supprimer, j’ai bien sûr réalisé une sauvegarde des différents articles que j’avais pu écrire sur Immolance. Je pense même que quelques uns pourront refaire surface d’une manière ou d’une autre. Bien sûr, ils devront être adaptés, mais… certains restent tout à fait d’actualité, et il serait dommage de les enterrer définitivement. Les articles Au niveau des articles, juillet a été un moins un peu plus efficace que juin. En effet, sur le mois j’ai publié 7 articles en tout sur le site. C’est 3 de plus que le mois dernier. Cette progression s’explique d’abord par le fait que mon livre est fini depuis juin, je n’y reviens à l’occasion que pour le compléter ou corriger quelques fautes qui traînent encore ici ou là. Je dispose donc d’un peu plus de temps pour écrire sur le blog. La deuxième raison est que je n’ai pas eu l’occasion (ou plutôt l’opportunité…) de publier des articles invités ce mois dernier. En effet, j’avais réservé 2 de mes 7 articles comme “articles...

Lire la suite
TRIBELEADR - Agence webmarketing à Orléans