Actualités Startups

Retrouvez ici au format article les news et les présentations des startups avec les conseils d’entrepreneurs talentueux. Découvrez des projets de produits et services pertinents, des conseils pratiques, des retours d’expériences et des outils qui pourront vous aider dans votre parcours !

Qapa.fr, de 0 à 700000 visiteurs uniques mensuels en 9 mois.

Publié par le 10 juillet, 2012 dans Actualités Startups | 1 commentaire

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir sur ces pages Stéphanie Delestre, Cofondatrice et CEO de Qapa.fr ! Lancé depuis un peu moins d’un an, Qapa.fr se propose de renouveler le modèle des jobboards et y arrive visiblement avec succès. Stéphanie, je vous laisse vous présenter ainsi que votre solution ! Qapa est un site de recrutement qui se différencie sur 2 points. Premièrement, grâce à l’algorithme de matching que nous avons développé, nous mettons en relation les recruteurs avec les bons candidats de manière très fine. Le moteur calcule les rapprochements entre les besoins des recruteurs et les souhaits des candidats, notamment sur les compétences mais aussi sur le lieu, le type de contrat, le salaire et la flexibilté horaire. Deuxièmement, notre business model est aussi très novateur car les recruteurs peuvent déposer toutes leurs offres d’emploi, recevoir instantanément les profils et les consulter, tout ça gratuitement ! Le paiement intervient lorsque le recruteur souhaite contacter les meilleurs candidats qu’il a sélectionnés. Il n’y a donc aucun engagement financier tant que le recruteur n’a pas trouvé le bon candidat !   Le matching de profils… Comment avez-vous eu l’idée ? C’est inspiré des sites de rencontre non ? Exactement ! Nous nous définissons même comme le Meetic de l'emploi ! Il y a en France chaque année plus de 900.000 offres d'emploi non pourvues. Notre algorithme permet de mettre en relation en temps réel les candidats avec les recruteurs sur les critères de compétences, métier, salaire, localisation et flexibilité horaire.   Personnellement, j’ai fait la connaissance de votre solution il y a quelques semaines. J’ai été vraiment interpelé par les échanges qui s’en sont suivis. Je ne vais pas y aller par 4 chemins car je brule d’envie de vous poser la question… Comment fait-on pour passer de 0 à 700 000 visiteurs uniques par mois en seulement 9 mois ? La base d’un site qui marche, c’est la qualité de son service. Les acteurs internet classiques de l'emploi se basent sur des modèles anciens et les recruteurs sont en attente de nouvelles solutions. Notre technologie a été très bien accueillie. De plus, notre business model, avec son dépôt d’offre gratuit, a séduit les entreprises qui n’utilisaient pas les sites de recrutement auparavant, car trop coûteux. Nous avons donc rapidement eu beaucoup d’offres sur le site. Les candidats ont donc rapidement suivi et aujourd’hui, plus de 2500 personnes s’inscrivent sur Qapa chaque jour. Les RP nous ont aussi permis de nous faire connaître rapidement. Et bien sur, nous avons aussi beaucoup travaillé !   Excellent. Vous avez séduis votre cible et je me doute que vous n’allez pas vous arrêter en si bon chemin. Alors je sais que la partie technologique est plutôt prise en charge par votre CTO, Corentin Larose, mais pouvez-vous rapidement nous présenter les principales technologies que vous utilisez pour votre site ? En fait, l’algorithme de matching en temps réel a été entièrement développé par Corentin et son équipe. Il a également conçu toute la base de données avec plus de 13.000 métiers et des milliers de compétences aussi : l’algorithme de matching Qapa s’appuie sur cette base de données.   Pour conclure cette interview, j’ai une dernière question à vous poser… Où voyez-vous Qapa.com dans un an ? Nous souhaitons devenir la référence du recrutement pour tous les profils allant des personnes sans diplôme aux personnes titulaires d’un...

Lire la suite

Les trublions du Web Français se mettent au rock… ou pas.

Publié par le 21 juin, 2012 dans Actualités Startups | 0 commentaire

Afin d’assurer la promotion de leur projet commun, les trois trublions du Web Français enfilent les blousons de cuir pour une session privée de rock avec un spectateur de choix : Iggy Pop. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Iggy ne vas pas être tendre avec eux. Alors qui sont ces trois « musiciens » ? Et bien il s’agit de Jacques-Antoine GRANJON, le créateur de Ventes Privées, de Marc SIMONCINI, créateur de Meetic et aujourd’hui à la tête de Jaina Capital, et finalement Xavier NIEL, le charismatique leader de Free. Ces trois entrepreneurs de talent défendent aujourd’hui un projet commun : l’EEMI ou Ecole Européenne des Métiers de l’Internet. Un beau projet qui vise à répondre aux besoins des faiseurs du web d’aujourd’hui et demain qui ont visiblement du mal à trouver leur bonheur dans les circuits plus traditionnels. L’EEMI veut apporter tout au long du cursus les nouvelles compétences spécialisées nécessaires à l’arrivée sur le monde du travail. Un cursus qui m’aurait bien plu si il avait existé il y a 10 ans… Mais bon, à cette époque, le web : ce n’était pas sérieux. ^^ (Y’a des jours où je m’en boufferais les chaussures tellement ça m’énerve de ne pas m’être lancé il y a 10 ans. lol.) Bref, pour faire le buzz, une petite vidéo vient de voir le jour qui met donc en scène ces trois entrepreneurs « essayant » de montrer ce qu’ils savent faire sur une scène à Iggy Pop. Iggy ne tarde pas à leur demander d’arrêter (personnellement, je trouve qu’il est très endurant… ^^) et à conseiller aux trois entrepreneurs de faire ce qu’ils savent faire, c’est à dire du web, plutôt que d’essayer d’autres choses. Voici la vidéo :   Bon, j’espère simplement que la promotion de cette école ira au delà de quelques vidéos pour essayer de faire le buzz… Mais avez ces trois là, je n’en doute pas....

Lire la suite

Améliorez votre référencement naturel grâce à la médiatisation.

Publié par le 14 juin, 2012 dans Actualités Startups | 2 commentaires

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Alexandre Roth du blog Devenez-Mediatique.com. J’ai eu l’occasion de découvrir Alexandre via la communauté WED dont je vous avais déjà parlé sur ces pages. Alexandre fait partie de ces nouveaux bloggeurs qui vivent de leurs passions. Sa spécialité ? La médiatisation. Entrepreneur à 19 ans (respect ^^) et auteur à 24 (double respect ^^), Alexandre a fait l’objet de nombreux reportages télé, radio et presse. Aujourd’hui il conseille les entrepreneurs pour gérer leur image dans les médias. S’il est évident que la médiatisation est un facteur déterminant dans la promotion de l’image de marque et du positionnement stratégique de votre business, il est intéressant de comprendre comment cette dernière entre directement en interactivité avec votre blog une fois postée en ligne. Ce que nous nous proposons d’étudier au travers de cet article, c’est donc la matérialisation des retombées communicationnelles (et par là financières) émanant de vos passages médiatiques. Quels sont les mécanismes à l’oeuvre ? Comment une communication contrôlée influence-t-elle l’aura de votre blog ? Une réponse : référencement naturel ! Vous n’y êtes pas familier ? En avant pour le décryptage !   Le référencement, une aubaine en termes de communication Votre support de médiatisation importe peu (radio, télévision, presse papier) dans l’affluence des internautes qui en découlera. Ce qui compte, c’est qu’une fois valorisé par les médias votre blog devienne prisé. Il faut donc maîtriser la diffusion de vos interventions médiatiques. Un passage médiatique réussi bénéficiera d’un référencement efficace sur la toile (sa capacité à apparaître à une place donnée sur les moteurs de recherche lorsqu’on tape les mots-clés qui correspondent à ce dernier). Étudions ensemble les bénéfices d’un bon référencement : Apparaître parmi les premiers résultats des moteurs de recherche : votre trafic augmentera largement quand vous posterez vos passages médiatiques sur votre blog. Vos followers voudront voir votre intervention, tout comme de nombreux curieux (fans de l’émission, ou du journal) qui voudront découvrir votre activité et/ou votre personnalité. Sans oublier la qualité des liens que vous obtiendrez sur les sites des médias qui parleront de vous. Un contenu légitimé par la médiatisation : votre autorité et votre crédibilité sont mises en relief grâce aux médias. Votre discours prend valeur de parole d’évangile et votre « e-réputation » s’en voit améliorée. Le référencement comme moteur des ventes : Vos produits/services sont « sponsorisés » par les médias, ce qui devrait booster vos ventes. Les visites des internautes voulant y avoir accès vont se multiplier. Un bon référencement naturel vous permet donc de faciliter leurs recherches et favorise leurs impulsions d’achat.   Le référencement naturel, une publicité à lui seul Si vous suivez des blogs en particulier, il est intéressant de vous demander comment vous les avez connus et ce qui rend leur message si crédible à vos yeux. Ne serait-ce pas un effet d’annonce ? Une publicité, un passage médiatique, ou le fait qu’ils figuraient parmi les premières pages sur votre bon vieux Google quand vous avez lancé votre recherche ? Il y a des chances… Pour attirer le plus de visiteurs possible votre objectif est donc de développer votre contenu de la manière suivante : Une communication multi-supports : votre référencement en ligne passe aussi par la variété des contenus de votre blog. Vidéos, podcasts audios, articles…diversifiez autant que faire se peut vos supports...

Lire la suite

Apple dévoile Passbook sur iOS 6, de nouvelles opportunités pour le commerce !

Publié par le 12 juin, 2012 dans Actualités Startups | 0 commentaire

Lors de la conférence des développeurs, Apple a présenté hier les futures fonctionnalités de iOS 6. Il s’agit de la nouvelle version de son système d’exploitation qui équipe les iPhones et les iPads. iOS 6 devrait être disponible à partir de cet automne. Après une journée de folie hier, j’ai pris le temps ce matin de jeter un oeil aux annonces réalisées lors de la conférence des développeurs hier par Apple. Le sujet principal était bien sûr iOS 6, et une fois de plus Apple n’a pas déçu les fans.   Une pluie de nouveautés On notera donc la sortie dès le mois prochain de Mac OS X Mountain Lion, nouvelle version du système d’exploitation des ordinateurs Apple, le Mac Book Pro qui va s’équiper d’un écran retina display, et puis finalement les nouveautés apportées par iOS 6 ! Le nouveau système d’exploitation pour les mobiles et les tablettes devrait être disponible dès cet automne. Pour iOS 6, c’est une véritables avalanche de nouveautés qui a été présentée par Apple : Maps qui abandonne l’API Google Maps et devient un véritable système GPS de navigation au passage Siri, la reconnaissance vocale, qui développe aussi ses fonctionnalités (il sera notamment possible de tweeter avec Siri !) Après Twitter, c’est Facebook qui s’intègre nativement dans iOS. Un pied de nez à Google+ et surtout un nouveau pas qui devrait faciliter le process d’utilisation de l’Espace Applications pour mobiles sur Facebook. La possibilité de partager des photos avec vos proches Facetime, les appels en vidéo, qui sera disponible en réseau 3G et non plus seulement en Wifi Et des améliorations au niveau du téléphone, des mails et du navigateur internet Safari. Bref… Une belle mise à jour, mais je dois avouer que ce n’est pas ces éléments qui m’ont le plus interpelé. Non, il s’agit d’une nouveauté qui va sans doute ouvrir de nouvelles opportunités business pour les entreprises : Passbook.   A la découverte de Passbook Passbook a pour objectif de faciliter la vie de ses utilisateurs pour accéder à des documents personnels comme sa carte d'embarquement, son ticket de cinéma, ses cartes de fidélité, ses coupons de réduction, etc… Voici ce que dit Apple sur les pages dédiées à iOS 6 : Version traduite par mes soins Version originale Vos cartes d'embarquements, tickets de cinéma, coupons de réduction, cartes de fidélité, et plus encore, sont maintenant rangées à un même endroit. Avec Passbook, vous pouvez scanner votre iPhone ou iPod touch pour valider votre embarquement sur un avion, entrer dans votre cinema, ou utiliser un coupon. Vous pouvez aussi voir quand votre coupon expire, où vos sièges pour le concert se trouvent, et le montant qu’il vous reste sur votre si importante carte de café. Réveillez votre iPhone ou iPod touch, et vos documents apparaissent sur votre écran d’accueil suivant l’heure et l’endroit où vous vous trouvez – comme quand vous arrivez à l’aéroport ou que vous passez à coté d’un commerce pour utiliser votre carte cadeau. Et si votre porte d'embarquement change après votre enregistrement, Passbook vous alertera pour vérifier que vous ne vous reposez pas dans le mauvais terminal. Your boarding passes, movie tickets, retail coupons, loyalty cards, and more are now all in one place. With Passbook, you can scan your iPhone or iPod touch to check in...

Lire la suite

La tête dans le Cloud avec PowerOn et Salesforce

Publié par le 7 juin, 2012 dans Actualités Startups | 2 commentaires

La tête dans le Cloud avec PowerOn et Salesforce

Ce mardi, l’agence PowerOn, agence de Marketing 360° menée par Jean-François Ruiz, vient de publier un nouveau livre blanc en partenariat avec Salesforce. Ce livre regroupe les interviews de 10 experts (dont votre serviteur) sur le cloud, ses évolutions et comment vous pouvez en tirer partie en tant qu’entrepreneur ou développeur ! Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir d’être contacté par Jean-François Ruiz à propos d’un nouveau projet que celui-ci préparait. Il s’agissait d’un livre blanc avec comme sujet : le Cloud ! Ayant déjà eu l’opportunité de réaliser quelques projets avec lui, j’ai été particulièrement heureux de pouvoir accepter et apporter mon humble contribution à ce projet !   Du Cloudforce… au Cloud tout court ! Jeff et moi nous étions croisés récemment au Cloudforce où j’avais eu l’opportunité de lui présenter mes projets, les challenges que je me fixais pour cette année et ma volonté d’être à la fois dans une position de maîtrise d’ouvrage et de maîtrise d’oeuvre (au moins au début) pour la réalisation de ces ambitions. En étant plus clair : j’ai des projets de développement d’applications web. J’aurais pu faire le choix de l’externalisation, mais je me suis décidé à poser les premières pierres de ces projets moi même, avec tout ce que cela comporte comme nouveaux challenges : choisir un framework (re)apprendre à programmer choisir une plateforme apprendre à faire fonctionner tout cela en harmonie mettre les mains dans le cambouis   Cela va faire plusieurs mois que je m’y suis mis, dont la plupart consacrés à la découverte et l’apprentissage du framework : Ruby on Rails. En avançant à pas de fourmis par manque de temps, j’ai quand même réussi à m’y remettre, ce que je n’avais pas fait depuis le lycée en termes de programmation. Le dernier langage que j’avais appris et utilisé, en dehors du HTML ou des quelques bases de PHP nécessaires au fonctionnement d’un blog WordPress, c’était le Turbo Pascal en 1ere et Terminale S.   Le Turbo Pascal, lol… Je vous laisse imaginer la claque en découvrant Ruby on Rails. ^^ C’est comme passer d’une calèche à une voiture moderne toutes options. Le choc est brutal… mais ouvre de toutes nouvelles perspectives !   Bref, lors de ce nouveau parcours initiatique (et croyez moi, cela y ressemble parfois…), j’ai eu l’occasion d’appréhender beaucoup plus directement les problématiques du cloud et notamment l’importance, et les avantages, que peuvent fournir des plateformes modernes comme Heroku par exemple pour l’hébergement d’applications web ou mobile. Honnêtement, jamais je n’aurai cru pouvoir être autant enthousiasmé par un langage, un framework de programmation et une plateforme d’hébergement d’applications… C’est sûrement mon coté Geek qui ressort à fleur de peau, mais Ruby on Rails + Heroku, voici exactement l’effet que cela me fait :   Le livre blanc « Comment Réussir dans le Cloud ? » Bref, lors de notre précédente rencontre, j’avais échangé avec Jeff sur ce parcours, où j’en étais et comment tout cela se présentait. Après quelques jours, Jeff m’a recontacté et proposé de partager ces premiers pas dans l’univers du Cloud dans le cadre du livre blanc qu’il préparait. Me voilà donc à l’affiche de ce recueil d’expériences d’une 50e de pages à dévorer si vous vous intéressez de près ou de loin à l’univers du Cloud. Voici la liste...

Lire la suite

5 étapes pour promouvoir son logiciel immobilier sur internet

Publié par le 18 avril, 2012 dans Actualités Startups | 3 commentaires

Cette semaine, j’ai le plaisir d’accueillir Jérémie Politi, de la société Imminence. Imminence, c’est une société spécialisée dans l’édition de logiciels à destination du monde de l’immobilier. Jérémie occupe le poste d’Assistant Marketing chez Imminence et il vient aujourd’hui nous présenter un cas pratique de promotion sur le web d’un logiciel pour les transactions immobilières. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez retrouver Jérémie sur Viadeo ! Sans plus attendre, je vous laisse découvrir les 5 étapes proposées par Jérémie pour assurer la promotion d’un logiciel immobilier sur internet !   Cas pratique : EmulisPro : Logiciel Immobilier Transaction de la société Imminence   I/ Mettre en place un plan d’action SEO Le SEO ou le référencement naturel permet d’augmenter votre visibilité dans les résultats des moteurs de recherche. L’objectif est d’être positionné dans la première page de Google et si possible dans les trois premiers résultats. Dans le cas de la promotion du logiciel immobilier : EmulisPro, les mots clés pertinents sont « logiciel immobilier » et «logiciel immobilier transaction ». Avec l’outil Google Keywords, nous pouvons voir le nombre de requêtes moyennes mensuelles, ainsi que leur concurrence. L’intérêt du référencement naturel est de pouvoir générer sur le long terme et sans coût de publicité des contacts qualifiés. Les deux piliers du référencement naturel sont la rédaction de contenu et la recherche de backinks. Le site doit proposer du contenu régulier et optimisé pour le référencement. Par ailleurs, une stratégie de backlinks doit être mise en place, le site doit pouvoir bénéficier de liens externes pertinents à fort Page Rank. Il est conseillé d’avoir des liens de sources différentes telles que des annuaires, blogs, forums, commentaires de forums, sites internet. Pour les échanges de liens, il est préférable d’éviter les échanges croisés entre deux sites, mais de réaliser des échanges triangulaires entre trois sites internet. En effet, Google arrive à capter les échanges de liens croisés, ce qui donne une image de l’échange qui n’est pas naturelle.   II/ Contacter les personnes influentes Sur internet, il est intéressant de se faire recommander par des personnes influentes, qui deviendront de véritables prescripteurs pour notre marque. Dans notre cas précis, il faut contacter des personnes influentes dans le secteur de l’immobilier. Ces prescripteurs sont invités à communiquer sur notre produit et relayer l’information sur leurs réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google + etc.). Ainsi, on augmente la notoriété de la marque et également le référencement du site, en bénéficiant de liens externes. Imminence propose également ses services pour la création de site immobilier, une partie du travail consiste à faire des recherches sur les personnes susceptibles de pouvoir recommander ses services auprès de leur réseau. Le contact avec les personnes influentes se fait sur le long terme et de manière souple. Les personnes influentes deviendront des prescripteurs pour votre société.   III/ Utiliser les réseaux sociaux Pour promouvoir son produit, il est intéressant d’être présent sur les réseaux sociaux. D’une part parce que la présence dans les réseaux sociaux augmente la crédibilité d’un site internet pour les moteurs de recherche. D’autre part, les réseaux sociaux sont des outils pour faire de la veille stratégique sur ses concurrents et sur son marché, ainsi que de l’intelligence économique sur son environnement ou encore pour développer des opportunités d’affaires. Par ailleurs, les réseaux sociaux jouent un rôle de plus en plus important...

Lire la suite
TRIBELEADR - Agence webmarketing à Orléans