L’Humeur du Patron

Retrouvez dans cette catégories mes articles plus personnels, mes retours d’expérience, mes humeurs, coups de coeur, coups de gueule et tout ce que je peux avoir envie de partager à un moment ou un autre. Bref, c’est mon bac à sable. Nah !

Ma visite au CloudForce Paris 2012

Publié par le 10 avril, 2012 dans L'Humeur du Patron | 2 commentaires

Wow… Nous sommes le 10 avril, et je viens de m’apercevoir que cela fait presque un mois que je n’ai rien publié sur mon blog ! Comme qui dirait : « paaaaaaas bien » ! Bref, afin de couper court aux spéculations : ne vous inquiétez pas, tout va bien ! C’est simplement que ces dernières semaines ont été particulièrement intenses. J’aurai très prochainement l’occasion de partager tout cela avec vous ! J’ai hate mais il est un peu trop tôt pour le moment. ^^ Bon, en tous cas, je sors enfin de mon silence aujourd’hui pour vous parler de ma visite au CloudForce 2012 à Paris ! Cette édition 2012 se tenait à la Maison de la Mutualité à Paris ! Un cadre prestigieux pour présenter les solutions d’aujourd’hui, et celles de demain, pour le leader du monde du Cloud : SalesForce.   SalesForce + You = Like Alors… Quoi, vous ne connaissez pas SalesForce ? SalesForce, si l’on se réfère au classement Forbes des entreprises, c’est ni plus ni moins que l’entreprise la plus innovante du monde ! SalesForce est une société qui commercialise des logiciels en mode SaaS (Software as a Service). Ce sont des logiciels hébergés dans le Cloud. Ils ne nécessitent donc pas de maintenance de la part des clients. L’offre de services de SalesForce est… large. Très large. Les produits phares de SalesForce sont : Chatter : réseau social pour entreprise permettant de favoriser la collaboration des équipes et le partage de l’information, en temps réel. Sales Cloud : le vaisseau amiral de SalesForce, un CRM tout terrain qui capitalise sur l’ensemble de l’offre de SalesForce. Service Cloud : le logiciel pour gérer votre service clients et votre support. Radian6 : plateforme de monitoring sur les réseaux sociaux pour écouter, analyser et engager des conversations avec son audience. Heroku : que je viens de découvrir très récemment, solution en mode Cloud pour héberger ses applications (Ruby on Rails, PHP, etc…) sans maintenance serveur. Que du bonheur ! Pouvoir enfin se concentrer sur le code et rien que le code et non la configuration de son infrastructure.   Le CloudForce Paris 2012 ! Bref, en ce 10 avril 2012, je me suis rendu à Paris au CloudForce, conférence/salon du Cloud organisé par SalesForce.   L’objectif de cette visite était simple : découvrir les bonnes pratiques actuelles du secteur et… d’un point de vue beaucoup plus pragmatique, me renseigner sur un produit qui m’intéresse dans leur catalogue.   En effet, je cherche actuellement à m’équiper d’une solution de CRM performante et facile d’utilisation, j’avais donc pris le temps de découvrir leurs offres et d’échanger avec leurs commerciaux. C’est ainsi que j’ai été convié avec beaucoup de plaisir au CloudForce !   Donc ce matin, tôt, direction la Gare d’Orléans pour prendre mon train et me rendre à la Maison de la Mutualité. (La journée commençait bien d’ailleurs, des salariés de la SNCF « en colère » protestaient à l’entrée des quais avec un slogan : « Lundi, des retards… Mardi, des retards… Mercredi, des retards… » / une bonne ambiance pour démarrer la journée et un triste rappel à la réalité.)  Arrivée à Paris, metro jusqu’à la Mutualité, puis là : surprise ! Des balons bleus sont disposés partout et annoncent la couleur : le CloudForce, c’est bien ici. ^^ C’est donc à la Maison de...

Lire la suite

Vendre Plus avec ces 3 Techniques Gagnantes

Publié par le 12 mars, 2012 dans L'Humeur du Patron | 7 commentaires

Dans votre vie d’entrepreneur, vous devez comprendre qu’il n’existe pas 36 façons de développer votre chiffre d’affaires. D’ailleurs, si on prend suffisamment de recul, on peut même considérer que :   Il n’existe que 3 manière d’arriver à augmenter vos ventes : 1) Acquérir de nouveaux clients ! 2) Augmenter le montant de chaque vente ! 3) Réduire la période entre deux ventes pour un même client !   Ce sont ces trois leviers que vous devez travailler chaque jour. Ce sont ces trois leviers que vous devez garder systématiquement à l’esprit. L’atteinte de vos objectifs et le développement de votre chiffre d’affaires dépend de ces trois leviers. C’est simple non ? ^^ Bon, le problème, c’est que c’est un peu abstrait tout cela… Si je commence à faire des articles en vous disant « Pour développer votre chiffre d’affaires, vous devez développer votre chiffre d’affaires » : je crois que c’est le début de la fin… Et je risque de vous perdre ! Or je n’ai pas envie de vous perdre… ^^ J’adore mon audience !   Allez ! Je vous ai promis 3 techniques pour vendre plus ! Il faut donc que je tienne ma promesse.   Voici les 3 techniques que je vous propose pour développer votre chiffre d’affaires : La montée en gamme La vente croisée La dernière chance Prenons le temps de découvrir ces techniques un peu plus en détail.   La montée en gamme La première technique que je vous propose de découvrir dans cet article est la technique de la montée en gamme. C’est une technique simple qui consiste à inciter le prospect à acheter PLUS que ce qu’il avait envisagé au départ. Cette montée en gamme peut se faire d’un point de vue quantitatif ou d’un point de vue qualitatif. C’est une technique à utiliser auprès d’un prospect qui est déjà « chaud », idéalement après que celui-ci ait déjà sorti sa carte bleu par exemple… Cette technique peut s’assortir d’une offre personnalisée pour amener le prospect à franchir le pas. Exemples de montées en gamme Montée en gamme / quantité : Votre prospect souhaite acheter une ramette de papier de 500 feuilles à 80g/m2 Vous lui proposez le choix entre la ramette de papier « classique » ET un carton de 5 ramettes accompagné d’une remise de 15% / « Profitez d’une offre exclusive et ne tombez plus à court de fournitures ! » Montée en gamme / qualité : Votre prospect souhaite acheter une ramette de papier de 500 feuilles à 80g/m2 Vous lui proposez le choix entre la ramette de papier « classique » ET une ramette de 500 feuilles à 110g/m2 avec une remise de 5%   La vente croisée La deuxième technique que je vous propose de découvrir est tout simplement celle de la vente croisée. La vente croisée consiste à proposer des produits complémentaires à celui ou ceux choisis par votre prospect. Par exemple, sur le site d’Office Dépot, célebre distributeur de fournitures et matériels de bureau, on peut voir s’exprimer de manière assez simple cette technique (et celle de la montée en gamme d’ailleurs) : Le principe est simple et efficace. En proposant des produits complémentaires à celui choisi par votre prospect, vous mettez en avant des produits et des offres très largement susceptibles de l’intéresser. En magasin, le fonctionnement est assez similaire. Imaginons un...

Lire la suite

Découvrez la campagne 2012 des Restaurants du Coeur !

Publié par le 25 février, 2012 dans L'Humeur du Patron | 2 commentaires

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le dispositif de la campagne 2012 des Restaurants du Coeur : Tous ensembles pour les Restos ! Cette campagne, couplant interactions sur les réseaux sociaux et une mobilisation massive de la blogosphère francophone est un véritable modèle du genre ! L’objet de cette campagne est de générer le buzz en amont du lancement des opérations suivantes : Le 9 et 10 mars 2012 : les salariés de Danone & Carrefour participent et aident les bénévoles des Restaurants du Coeur pour la grande collecte. En tous, c’est plus de 3000 salariés qui devraient se mobiliser en renfort des bénévoles de l’association. Du 8 au 14 mars 2012 : dans les magasins Carrefour, lancement de l’opération « Promo-Partage » où pour 4 produits des marques Danone, Bledina, Volvic, Badoit en promotion, c’est 1 repas qui sera offert aux Restos du Coeur ! Du 21 au 26 mars 2012 : et ça recommence mais dans les magasins Carrefour Market cette fois ! Toute l’année : les engagements de Carrefour et Danone auprès des Restos du Coeur dans le cadre d’opérations de mécénat de compétences ou bien de réinsertions professionnelles.   Partenariat avec les blogueurs depuis 2009 Depuis 2009, Carrefour et Danone s’associent avec la blogosphère francophone pour relayer ces opérations réalisées pour les Restaurants du Coeur ! Ce partenariat avec les blogueurs prend une forme assez originale puisque Danone et Carrefour s’engagent à payer 10 repas pour chaque billet de blog publié pour relayer l’opération. En 2010, c’est plus de 1400 blogs qui avaient relayé l’opération, soit un peu plus de 14000 repas distribués. En 2011, la blogosphère avait encore fait plus fort avec 2275 blogs relayant l’opération soit 22750 repas distribués ! Cette année, mon petit doigt me dit que des records vont être battus !   2012, la phase d’amorçage Pour générer un buzz, la première règle est d’arriver à mettre un maximum de personnes en contact avec le contenu que vous souhaitez voir devenir viral.   Ensuite… comme on dit : soit la mayonnaise prend, soit elle ne prend pas.   Mais bon, si vous tentez de faire buzzer un contenu en l’envoyant simplement à votre grande tante… Aussi génial soit ce que vous avez créé : je vous souhaite bon courage. (A noter que je n’ai absolument rien contre votre grande tante. Ce n’était qu’un exemple, merci de ne pas m’en tenir rigueur). Bref, les Restos ont décidé de mettre toutes les chances de leur coté et se sont basés sur le potentiel des réseaux sociaux pour amorcer leur campagne 2012. Le principe était absolument diabolique : 1 repas offert pour chaque tweet portant le hashtag #restos2012 (limite de 10000) 1 repas offert pour chaque partage sur Facebook d’une infographie fournie par les Restos (limite de 5000) Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous, les résultats ont largement dépassé les attentes. Il a fallu moins d’une journée pour atteindre l’objectif sur Twitter, et moins de 2h pour atteindre l’objectif réservé à Facebook ! Et voici l’infographie qui, à l’heure où l’on se parle, a été partagée un plus de 172000 fois (^^’) sur Facebook ! Impressionnant non ? Et un objectif réussi pour porter l’attention d’un maximum de monde sur cette opération en s’appuyant sur le potentiel de viral des réseaux sociaux !    2012,...

Lire la suite

En marketing, vous êtes plutôt aspirine… ou vitamine ?

Publié par le 20 février, 2012 dans L'Humeur du Patron | 6 commentaires

Lors d’une séance de travail récente, j’échangeais avec un confrère sur le positionnement à donner à un  produit dans le cadre d’un lancement à venir. Une question se posait de manière particulièrement importante…   Sous quelle dimension présenter ce nouveau produit ? Quel choix devions nous faire entre la dimension utilitaire et la dimension émotionnelle du produit ?   Quelques heures de recherche plus loin sur les opportunités de marché et l’état de la concurrence, je me suis rappelé d’une question business que j’avais glanée à l’occasion d’un des épisodes de The Foolish Adventures, un podcast dans la langue de Shakespeare sur le Web Marketing. Bref, après quelques recherches pour cet article, je suis au regret de vous dire que je n’ai pas réussi à retrouver l’épisode en question… Mais par contre ! J’ai pris le temps de me remettre les idées en place sur cette question pour vous en faire part ici. Voici les différences entre un produit « vitamines » et un produit « aspirine »… et surtout, voici pourquoi vous devez presque systématiquement préférer l’aspirine !   Aspirine Un produit de type « aspirine » est la solution directe à un problème dont fait l’experience votre prospect. Ce type de produit permet de s’éloigner d’un état indésirable… (en l’occurrence, une bonne migraine). Si jamais le prospect ne prend pas ce produit, son état ne s’améliore pas et reste donc « non satisfaisant ». Le prospect ressent une douleur et doit la traiter d’urgence. Plus la douleur est importante et plus grande est la motivation. Un produit de type « aspirine » est indispensable ou incontournable pour traiter le problème. C’est un utilitaire. C’est un produit qui s’achète par le prospect. Vitamine Un produit de type « vitamine » permet d’éviter un problème que ne rencontre pas pour le moment votre prospect. Ce type de produit permet généralement de se rapprocher d’un état désirable… (en l’occurrence, prévenir la fatigue et les carences). Si jamais le prospect ne prend pas ce produit, son état reste « satisfaisant ». Le prospect ne ressent pas de douleur, il n’y a pas d’urgence. C’est au produit de créer la motivation du prospect et d’user de tous les artifices ou techniques à sa disposition pour maximiser cette motivation. Car autrement… elle ne se développera pas. Un produit de type « vitamine » est « bien à avoir » pour éviter de connaitre des problèmes. C’est un produit qui vise les émotions (peur, estime, appartenance, etc…). C’est un produit que l’on doit vendre au prospect.   And the winner is… Personnellement, je pense qu’il est toujours plus avantageux de se positionner en tant que « aspirine » plutôt qu’en tant que « vitamine ».   Mieux vaut proposer une solution à un problème que rencontre un prospect… que tenter d’attirer l’attention du prospect sur un problème potentiel pour lequel (c’est fou ça) on a une solution.   Il est vrai que tout n’est pas si simple, car dans la vrai vie, les produits de type « aspirine » sont généralement légions et plutôt bataillés, ce qui implique généralement des marges faibles en opposition aux « vitamines ». Mais tout de même, sur internet, il existe encore de nombreuses niches de « problèmes » qui n’ont pas encore leur « solution ». Ou bien alors, pour lesquels cette « solution » peut être délogée facilement en termes de SEO par exemple. Dans ces cas qui sont encore légions, je pense que la solution de type « aspirine » doit avoir votre préférence. En tous cas,...

Lire la suite

Comment se faire des amis et gagner de l’influence à l’heure du web ?

Publié par le 6 février, 2012 dans L'Humeur du Patron | 13 commentaires

En France, on a pas de pétrole… et on a des titres de bouquins qui font vraiment mal aux yeux. Il y en a un en particulier pour lequel, non seulement les éditeurs ont pris la décision de rendre le titre absolument ridicule en lui retirant sa susbtance, mais en plus : ils se sont ligués pour l’affubler de couvertures toutes plus ringardes les unes que les autres. Je parle bien sûr de Comment se faire des amis de Dale Carnegie !   Un petit coup de gueule Allez… Rien que pour vous, ma sélection personnelle des couvertures originales : Bref, mon tour d’horizon des couvertures se termine… Pour le titre, il restait une lueur d’espoir, mais non. Je vous le dis, c’est un complot. Celui-ci a été raccourci et a perdu une bonne partie de sa signification. « How to win friends and influence people » a donc été traduit chez nous en « Comment se faire des amis » … et c’est tout. La dimension « gagner en influence » a disparu. Comme ça c’est plus simple : C’est un livre, tu le lis si t’as pas d’amis et qu’en plus, tu sais pas comment en avoir. Ce que je voulais vous montrer c’est que ce petit livre qui n’a l’air de rien comme ça part avec un handicap particulièrement important en France… Car voilà :   How to win friends and influence people de Dale Carnegie est un bestseller mondial qui s’est écoulé à plus de 16 millions d’exemplaires !   Et oui… On ne dirait pas comme ça. Mais c’est bel et bien le cas. (Rassurez-vous, en France, il est beaucoup moins connu : notre couverture avec le type assis sur sa chaise dans le désert et le titre raccourci du livre ont eu raison de tout potentiel commercial. Heureusement, il reste quand même le bouche à oreilles). Si vous avez entendu à un moment ou à un autre parler de « développement personnel », sachez que cette mouvance trouve ses racines dans les écrits de Dale Carnegie et notamment dans « Comment se faire des amis ».   Dale Carnegie 2.0 Mais bon, mon coup de gueule n’est pas le propos de cet article. Publié en 1936, How to win friends and influence people reste encore aujourd’hui un livre dont les enseignements sont particulièrement clairs et efficaces pour REELLEMENT développer son influence et être apprécié.   Seulement voilà, les années passants, certains exemples étaient de moins en moins parlants. On n’envisage pas les relations de la même manière dans le monde de 1936 et à notre époque actuelle. Certaines différences sont subtiles, d’autres plus importantes.   Nous sommes entrés dans l’ère digitale, du 2.0, du web, des réseaux sociaux, de la communication instantanée et des téléphones portables. A l’occasion des 100 ans de Dale Carnegie Training, les disciples d’aujourd’hui se sont attaqués aux écrits du maître d’hier et se sont donnés l’ambition de les remettre au goût du jour. Voici le résultat de leur travail : How to win friends and influence people in the digital age ! Tout d’abord, les enseignements de Dale Carnegie conservent toute leur dimension. Le découpage du livre a été conservé. Nous nous retrouvons donc avec 4 parties principales et 27 chapitres qui contiennent chacun une leçon. Ces 27 leçons de vie sont aujourd’hui encore particulièrement d’actualité. Il n’y a qu’à voir le nombre de managers qui manqueraient...

Lire la suite

9 choses à savoir sur Amazon – Infographie [IdV]

Publié par le 3 février, 2012 dans L'Humeur du Patron | 12 commentaires

Après l’introduction, le week-end dernier, de la Revue du Dimanche, il est aujourd’hui temps d’accueillir la deuxième nouvelle rubrique de 2012 sur HaroldParis.fr : l’Infographie du Vendredi ! Encore une fois, le principe est particulièrement simple :   Vous proposer, tous les vendredi, une nouvelle infographie réalisée, traduite ou bien tout simplement glanée sur la toile.   Sans plus attendre, je vous propose de découvrir la première infographie ! Il s’agit d’une infographie réalisée par Frugal Dad et traduite par mes (modestes) soins. Cette infographie date de Novembre, et permet de se donner une idée un peu plus précise de la dimension du mastodonte du web : Amazon. N’hésitez pas à partager cette infographie sur votre site web ! Source:...

Lire la suite
TRIBELEADR - Agence webmarketing à Orléans