L’Humeur du Patron

Retrouvez dans cette catégories mes articles plus personnels, mes retours d’expérience, mes humeurs, coups de coeur, coups de gueule et tout ce que je peux avoir envie de partager à un moment ou un autre. Bref, c’est mon bac à sable. Nah !

Quand c’est dur… Back to Basics ! (2/2)

Publié par le 5 octobre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 0 commentaire

Dans le précédent article sur les basiques du commerce, nous avons pu voir que dans les moments difficiles, rien ne remplace l’action ! Et pour que ces actions soient les plus rentables et les plus efficaces possibles, la meilleure orientation à leur donner : c’est celle des basiques du commerce ! Les basiques, c’est se poser 6 questions fondamentales : Suis-je à l’écoute de mes prospects et clients ? Ai-je les bons produits pour ma clientèle ? Est-ce que je les propose au bon moment ? Ai-je les bons prix pour ces produits ? Ai-je les bonnes quantités pour servir mes clients et leurs besoins ? Est-ce que je dispose d’une force de vente accueillante et qui prodigue les bons conseils pour satisfaire mes clients ? On peut aussi synthétiser ces basiques à l’aide de ce schéma : Dans le premier article, nous avons vu l’importance des trois premiers basiques : à l’écoute, le bon produit, au bon moment. Dans ce nouveau billet, nous allons découvrir les 3 autres questions essentielles que doivent se poser l’ensemble des commerçants pour développer leur business ! Le bon prix La question du prix est essentielle. Si vous êtes boulanger et que vous proposez une baguette de pain “classique” à 10€, je vous souhaite beaucoup de courage pour arriver à développer vos ventes : vous allez tout droit au casse pipe. D’un autre coté, un Carré Hermes : ce n’est ni plus ni moins qu’un morceau de tissus imprimé… Et pourtant, d’occasion, ces foulards se négocient à plus de 150€ pièce ! Pour un morceau de tissus…   Si je devais définir ce qu’est “un bon prix”, je dirai que c’est : le prix maximum acceptable, positionné dans son marché et offrant une véritable valeur à vos clients.   Cette définition est, à mon sens, particulièrement juste car elle prend en compte ce que je vais appeler les 3 contraintes d’un prix. Ces 3 contraintes sont les suivantes : La contrainte économique La contrainte de marché La contrainte morale La contrainte économique Si vous ne l’avez pas encore intégré, je vais vous rappeler une règle simple : vous êtes là pour gagner de l’argent. Vendre un produit en dessous de son prix de revient, c’est une aberration économique et… c’est illégal en France (en dehors des périodes de soldes, bien sûr). Alors, tout dépend de ce que l’on intègre dans un prix de revient, c’est certain… Je ne vais pas rentrer ici dans les explications sur l’approche d’un prix de revient. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour arriver à calculer ce prix. On peut par exemple utiliser la méthode des coûts complets ou bien encore à la méthode ABC… Ce sont des méthodologies issues de la comptabilité analytique. Ce qu’il faut retenir, et rien n’est plus important que cela, c’est que : plus vous arrivez à vendre un produit à un prix élevé par rapport à ce qu’il vous a coûté, plus vous gagnez d’argent. Ce qui tombe plutôt bien vu que vous êtes là pour ça. La “contrainte économique” va donc vous pousser à augmenter vos prix afin de gagner plus d’argent à chaque vente. La contrainte de marché La deuxième contrainte est celle de votre marché et de votre environnement. Tout d’abord, et désolé de briser le mythe : vous n’êtes...

Lire la suite

Bilan du mois de Septembre 2011

Publié par le 4 octobre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 0 commentaire

Et de 5 ! 5 mois que j’ai repris le blogging sur HaroldParis.fr et que je mets de l’ordre dans mes projets afin de les concrétiser ! Nous revoici donc en piste pour cet exercice mensuel d’analyse des résultats. Un mois en demi-teinte ce mois-ci une fois de plus, mais c’est la dernière fois ! Sur HaroldParis.fr, je réalise tous les mois un état des lieux de mes sites et de leurs principaux indicateurs. Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à les faire en utilisant l’espace dédié juste en dessous de cet article ! Ce bilan est divisé en deux parties : la première partie concerne les actions réalisées pendant le mois de septembre et la deuxième partie concerne les statistiques chiffrées. Lorsqu’il sera de mise, une troisième partie viendra se joindre à ces bilans concernant les revenus de mes sites. Mais ceux-ci étant relativement faibles pour le moment, je commencerai à en parler lorsqu’il sera temps. En termes de périmètre, les données analysées correspondent à ce site et les sites directement liés. Pour le moment, il s’agit donc de : HaroldParis.fr : Le blog FacteurX.fr : Le site du livre LiveAcademy.fr : Un nouveau projet, futur “site de membres”, qui parle de production musicale et du logiciel Ableton Live – une autre facette de mes passions ! On commence ? Les actions Génèse d’un “site de membres” ! Comme je vous en avais fait part en Aout, la plupart de mes actions n’avaient pas concerné HaroldParis.fr ou FacteurX puisque je me concentrais sur un projet en dehors de ce périmètre. Cela s’était d’ailleurs vu au niveau de mes statistiques puisque j’avais pu faire l’expérience d’une baisse importante dans mes visites sur le périmètre d’analyse. Et bien voilà, c’est fait, un nouveau site est en ligne et il s’agit d’un site qui me tient particulièrement à coeur. Ceux qui me connaissent bien savent que je me caractérise par une personnalité de… zappeur. Je ne considère absolument pas cette personnalité comme une faiblesse par contre, mais plutôt comme une force. Après tout, c’est une personnalité qui me permet de vivre pleinement tout ce que je fais et de toujours être passionné par mes activités. Je m’enflamme rapidement pour un sujet, j’apprends ce qu’il y a à apprendre, je m’éclate un temps, puis le soufflet retombe et… généralement, je passe à autre chose. Au fil des années, il y a trois passions qui ne m’ont jamais quitté par contre : Le business (heureusement d’ailleurs car je ne sais pas comment je ferai sinon avec un boulot dans la grande distribution et mes projets entrepreneuriaux…) Internet (et c’est la raison pour laquelle vous êtes ici) La musique (en écouter, en faire, en produire… je suis accro à tout ce qui a des touches blanches et noires !) Durant le mois d’aout, je me suis donc interrogé sur la manière dont je pourrai arriver à mixer ces différentes passions, et une idée s’est rapidement imposée à moi. J’aime consommer l’information sous différents formats, et je suis abonné à différents podcasts anglophones dans la sphère du business sur internet. L’un de mes programmes préféré est “Foolish Adventure” animé par Izzy Hyman et Tim Conley. Izzy et Tim discutent à volonté de leurs autres sites et activités dans ce podcast. Izzy...

Lire la suite

Quand c’est dur… Back to Basics ! (1/2)

Publié par le 25 septembre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 2 commentaires

Dans la vie de tout commerçant, il arrive à un moment ou à un autre que le doute s’installe. Les chiffres deviennent plus compliqués, les résultats commencent à se tarir… Cela peut être du à des conditions externes, comme un environnement peu favorable. Mais parfois, les causes peuvent aussi se trouver dans la sphère de responsabilités et d’actions de votre entreprise. Ce qui est certain, c’est que dans ces moments là, le pire que l’on puisse faire, c’est baisser les bras. Si vous voulez une méthode pour vous planter en beauté, en voilà une qui fonctionne à tous les coups : Ne faites rien. Laissez les choses se faire. Après tout… “Tout” finira bien par s’arranger. Et bien vous voulez en apprendre une bonne ? Cela ne finit “jamais” par s’arranger quand on ne fait rien !   Vous voulez des résultats ? Agissez. Menez des actions. Sans actions, pas de changements et donc… pas de résultats.   Une fois que vous êtes prêts à agir, si vous voulez être sûrs de ne pas le faire pour rien, vos actions doivent être orientées avant tout au service de votre client. Et dans ces moments là, quand c’est dur : rien ne vaut les basiques. Opter pour les basiques, c’est se poser 6 questions essentielles : Suis-je à l’écoute de mes prospects et clients ? Ai-je les bons produits pour ma clientèle ? Est-ce que je les propose au bon moment ? Ai-je les bons prix pour ces produits ? Ai-je les bonnes quantités pour servir mes clients et leurs besoins ? Est-ce que je dispose d’une force de vente accueillante et qui prodigue les bons conseils pour satisfaire mes clients ? Dans ce premier article, nous allons étudier les 3 premiers de ces basiques. A l’écoute de mes clients et prospects Être à l’écoute de ses clients et de ses prospects ne doit pas rester au stade du voeu pieu. Vos clients et vos prospects disposent-il d’un moyen facile pour vous contacter et vous dire ce qu’ils pensent de vos produits ou services ? Peuvent-il vous laisser aisément leur avis, ou vous faire des demandes ? Il est de votre responsabilité de créer les conditions favorables pour être à l’écoute de vos clients. Voici quelques idées pour vous aider : Mettre en place un formulaire sur le web et inviter vos clients à le remplir pour recueillir des avis Mettre en place une boite à suggestions dans votre magasin Organiser des entretiens avec vos meilleurs clients Rappeler vos clients “perdus” Le bon produit Disposer du bon produit pour vos clients, c’est leur offrir ce qu’ils demandent. Une fois que vous êtes à l’écoute de vos clients, il est simple de leur offrir ce qu’ils demandent. Vous devez suivre pour celà les orientations du marché et savoir anticiper les besoins, les tendances et les modes. A défaut de les anticiper, sachez les reconnaître quand celles-ci se présentent. Une fois que vous avez identifié une telle niche, vous pouvez la fouiller en développant de nouveaux produits en profondeur, en largeur, en complémentaire ou bien tout simplement en améliorant votre rentabilité sur ces familles de produits. La largeur d’une famille de produit, c’est offrir des produits différents pour des besoins proches. Si l’on prend l’éxemple des savons, c’est proposer des savons gras,...

Lire la suite

Bilan du mois d’Août 2011

Publié par le 3 septembre, 2011 dans L'Humeur du Patron | 4 commentaires

Et bien voilà ! 4 mois pour HaroldParis.fr ! Comme je vous l’avais dit le mois précédent, je compte bien faire de ce petit exercice d’analyse de mes résultats mensuels un véritable rituel. 4 mois pour ce nouveau projet, et même si ce mois-ci a été un peu plus calme, je suis tout de même particulièrement heureux de partager mes résultats avec vous ! Comme vous l’avez vu ces précédents mois, je réalise un état des lieux de mes sites et de leurs principaux indicateurs tous les mois ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’en faire part ! J’y répondrai avec grand plaisir ! Ce bilan est divisé en deux parties : la première partie concerne les actions réalisées pendant le mois précédent sur mes sites (ou ailleurs) et la deuxième partie concerne les statistiques chiffrées. A terme, une troisième partie viendra se joindre à ces bilans concernant les revenus de mes sites. Mais pour le moment, pour ne rien vous cacher, il est encore trop tôt pour parler de revenus. Mes charges sont couvertes (et encore pas tout le temps, ce qui m’oblige à faire des choix) mais c’est à peu prêt tout. Au niveau des périmètre, les données étudiées concernent ce site et les sites directement liés. Pour le moment, il s’agit donc de : HaroldParis.fr : Le blog FacteurX.fr : Le site du livre NouveauSite? : Un petit nouveau que je vous présenterai avec plaisir le mois prochain ! Un peu de patience. 😉 Allez, on démarre de suite ! Les actions Une baisse de régime ? Aout a été un mois assez particulier pour 3 raisons. Tout d’abord, la plupart de mes actions n’ont pas été particulièrement visibles que ce soit sur HaroldParis.fr ou bien sur les réseaux sociaux. Je me suis concentré sur un projet dont je vous parlerai le mois prochain et j’ai donc été “peu actif” ailleurs. Comme je l’avais précisé lors du lancement d’HaroldParis.fr, ce site est avant tout mon blog personnel. Pour mes projets “commerciaux” et entrepreneuriaux, ce sont d’autres niches spécifiques qui m’intéressent particulièrement. Des niches complètement en dehors du secteur “marketing internet”. La seconde raison de cette baisse de régime d’août est plus pragmatique. Comme certains le savent, je suis encore salarié du secteur privé. Je travaille effectivement pour passer du statut de salarié au statut d’entrepreneur à temps plein. Mais, avec 2 enfants et une femme qui ne travaille pas, je dois avant tout subvenir aux besoins de ma famille. Bref, ce mois d’Aout n’a pas été de tout repos et avec les absences et les évènements dans mon entreprise, il y a eu une réelle surcharge de travail qui est encore très présente aujourd’hui. Donc, moins de temps “à coté” pour mes projets personnels. La troisième et dernière raison est que j’essaye de réserver un peu plus de temps à ma famille pour “débrancher”. Mes deux petits garçons en ont besoin ainsi que ma femme et… moi aussi. Cela va faire plus d’un an que je passe mes soirées à développer mes compétences, réaliser de la veille, étudier, créer et expérimenter. J’avais besoin d’un peu de calme, j’ai donc pris plus de temps pour moi et mes proches. Ces trois raisons se reflètent dans les statistiques du mois qui sont en dessous de...

Lire la suite

Bilan du mois de Juillet 2011

Publié par le 1 août, 2011 dans L'Humeur du Patron | 8 commentaires

Woohoo ! Et de trois mois pour HaroldParis.fr ! En me préparant à ce petit exercice que je compte bien transformer en rituel, j’ai eu un peu de mal à réaliser que cela ne faisait que 3 mois que j’avais repris une présence un peu plus active sur le web. Trois mois à partager avec vous et à prendre beaucoup de plaisir sur ce site. C’est génial, merci à vous tous ! Comme je vous l’avais annoncé lors du bilan du mois de juin, je réalise un état des lieux du site et de ses principaux indicateurs tous les mois, donc si vous avez des questions n’hésitez pas à m’en faire part ! J’y répondrai avec grand plaisir ! Du coté de la méthode, comme pour le mois précédent, je présenterai ce bilan en deux parties distinctes : tout d’abord les actions entreprises sur les sites et ailleurs, puis les statistiques chiffrées. Du coté du périmètre, les données étudiées ne concerne que ce site, et les sites directement liés, soit pour le moment : HaroldParis.fr : Le blog FacteurX.fr : Le site du livre Bien il est temps de donner un peu de corps à l’adage :   Qui rend compte, se rend compte !   Les actions Immolance, c’est fini ! La première action de ce mois de juillet a été la clôture définitive de mon ancien site emploi et du blog ressources humaines et e-réputation qui l’accompagnait : Immolance. Je ne vais pas revenir en détail sur cette aventure qui m’a permis de découvrir les joies (et les difficultés) de l’entrepreneuriat sur le web, mais une chose est sûre : j’en ai tellement bavé avec ce site que je n’ai pas eu de pincement au coeur lorsque j’ai finalement appuyé sur le bouton : OFF. Immolance, c’est donc fini et j’ai réalisé une redirection de l’ensemble du “jus” résiduel que j’avais sur ce site vers la page suivante : Immolance, c’est fini ! Sur cette page, j’ai mis en place une petite explication pour : Rediriger les visiteurs du blog vers mon livre, Facteur X, qui explique le pourquoi du comment de la fermeture d’Immolance Rediriger les visiteurs à la recherche d’un emploi immobilier ou bien souhaitant diffuser des offres d’emploi immobilier vers mon partenaire OptionCarrière Avant de tout supprimer, j’ai bien sûr réalisé une sauvegarde des différents articles que j’avais pu écrire sur Immolance. Je pense même que quelques uns pourront refaire surface d’une manière ou d’une autre. Bien sûr, ils devront être adaptés, mais… certains restent tout à fait d’actualité, et il serait dommage de les enterrer définitivement. Les articles Au niveau des articles, juillet a été un moins un peu plus efficace que juin. En effet, sur le mois j’ai publié 7 articles en tout sur le site. C’est 3 de plus que le mois dernier. Cette progression s’explique d’abord par le fait que mon livre est fini depuis juin, je n’y reviens à l’occasion que pour le compléter ou corriger quelques fautes qui traînent encore ici ou là. Je dispose donc d’un peu plus de temps pour écrire sur le blog. La deuxième raison est que je n’ai pas eu l’occasion (ou plutôt l’opportunité…) de publier des articles invités ce mois dernier. En effet, j’avais réservé 2 de mes 7 articles comme “articles...

Lire la suite

On ne peut pas plaire à tout le monde… Surtout quand on est un âne.

Publié par le 15 juillet, 2011 dans L'Humeur du Patron | 18 commentaires

Bon sérieusement, qu’est-ce qu’un âne peut bien vous enseigner sur le positionnement de votre commerce ? Lorsque je parle d’un âne, je ne parle pas de moi… (quoique.) Non, je parle d’une petite histoire que j’ai entendu ces derniers jours. Je l’ai trouvée particulièrement intéressante, et riche d’enseignements. Elle illustre notamment particulièrement bien toute la problématique du positionnement vis à vis de ses prospects ou d’une audience. Je souhaitais vous en faire profiter. Elle n’est pas très longue, mais elle vaut le détour. Sans plus attendre, voici donc cette petite histoire… C’est l’histoire d’un âne… Cette histoire se déroule il y a bien longtemps. La journée est déjà bien entamée, et un soleil de plomb innonde une vaste plaine aride. Au milieu de ce paysage désertique, un chemin de terre traverse la plaine. Un duo de voyageurs chemine en direction d’une ville située encore bien loin… Ce duo est composé d’un jeune garçon, et d’un vieillard. Ils sont accompagnés d’un âne qui transporte leurs marchandises. Le vieillard et le jeune garçon se dirigent en ville pour y vendre leurs marchandises. Le vieillard marche à coté de l’âne et le jeune garçon est monté sur le dos de l’équidé. Le soleil frappe fort et le petit groupe chemine avec difficultés. Notre duo croise un premier groupe de voyageurs qui s’exclame, outré : “Dis-donc, jeune homme. Tu ne devrais pas laisser ton ainé marcher comme cela par un temps pareil ! Laisses-lui ta place et marche un peu ! Tu as la jeunesse pour toi !” Interloqué, le jeune garçon s’exécute et change de place avec le vieillard. Ils continuent leur route… Le jeune garçon marchand à coté de l’âne, et le vieillard monté sur le dos du bourricot. Quelques kilometres plus loin, notre duo croise un groupe de femmes qui s’exclament envers le vieillard, interloquées : “Dis donc toi, n’as-tu pas honte de laisser un enfant marcher comme cela sous un tel soleil ? Tu devrais lui montrer l’exemple. Il n’a pas ton experience !” Surpris, mais comprenant, le vieillard décide de montrer au jeune homme qu’il n’a pas le droit à un traitement de faveur. Il descend de l’âne et prend la main du jeune garçon pour l’aider à marcher. Notre groupe continue sa route, le vieillard et le jeune garçons marchant tous les deux à coté de leur compagnon animal. Quelques kilometres plus loin, notre duo croise un groupe de fermiers qui reviennent du marché. Ceux-ci n’en reviennent pas en voyant le vieillard et le jeune homme qui n’utilisent pas un si bel âne, et ils explosent de rire, moqueurs… L’un des fermiers s’exclame : “Ô là vous deux ! Vous voici bien ridicules, avec votre belle et brave bête ! Cet animal est là pour vous aider vous savez ? Pourquoi vous ne le montez pas ? Regardez moi celà ! C’est une superbe bête ! Je suis certain qu’il pourrait vous porter tous les deux si vous essayiez !” Vexés, le vieillard et le jeune homme se regardent dans les yeux et se rendent compte de leur bêtise… C’est certain qu’avec un si bel âne, ils tiendront facilement tous les deux sur celui-ci ! Après avoir arnaché correctement leur monture pour se faire de la place pour deux, notre duo monte sur le dos de l’équidé...

Lire la suite
TRIBELEADR - Agence webmarketing à Orléans