Comment se faire des amis et gagner de l’influence à l’heure du web ?

Par le 6 Fév 2012 dans L'Humeur du Patron | 13 commentaires

Partager sur GooglePartager sur FacebookPartager sur Twitter

En France, on a pas de pétrole… et on a des titres de bouquins qui font vraiment mal aux yeux.

Il y en a un en particulier pour lequel, non seulement les éditeurs ont pris la décision de rendre le titre absolument ridicule en lui retirant sa susbtance, mais en plus : ils se sont ligués pour l’affubler de couvertures toutes plus ringardes les unes que les autres.

Je parle bien sûr de Comment se faire des amis de Dale Carnegie !

 

Un petit coup de gueule

Allez… Rien que pour vous, ma sélection personnelle des couvertures originales :

Un homme seul... Dans le désert. L'assurance totale de réussir à se faire des amis !

On continue d'être rassuré !

Plus aucun doute, il a réussi ! On vient de lui envoyer des fleurs dans son désert... Il a donc des amis !

On a quitté le désert... C'est vrai... Mais moi, un mec à qui tout le monde tourne le dos : je ne trouve pas ça plus rassurant !

Plus moderne... enfin... plus "cliché" années 80/90 sur la réussite professionnelle quoi.

Bref, mon tour d’horizon des couvertures se termine… Pour le titre, il restait une lueur d’espoir, mais non. Je vous le dis, c’est un complot. Celui-ci a été raccourci et a perdu une bonne partie de sa signification.

« How to win friends and influence people » a donc été traduit chez nous en « Comment se faire des amis » … et c’est tout. La dimension « gagner en influence » a disparu.

Comme ça c’est plus simple : C’est un livre, tu le lis si t’as pas d’amis et qu’en plus, tu sais pas comment en avoir.

Ce que je voulais vous montrer c’est que ce petit livre qui n’a l’air de rien comme ça part avec un handicap particulièrement important en France… Car voilà :

 

How to win friends and influence people de Dale Carnegie est un bestseller mondial qui s’est écoulé à plus de 16 millions d’exemplaires !

 

Et oui… On ne dirait pas comme ça. Mais c’est bel et bien le cas.

(Rassurez-vous, en France, il est beaucoup moins connu : notre couverture avec le type assis sur sa chaise dans le désert et le titre raccourci du livre ont eu raison de tout potentiel commercial. Heureusement, il reste quand même le bouche à oreilles).

Si vous avez entendu à un moment ou à un autre parler de « développement personnel », sachez que cette mouvance trouve ses racines dans les écrits de Dale Carnegie et notamment dans « Comment se faire des amis ».

 

Dale Carnegie 2.0

Mais bon, mon coup de gueule n’est pas le propos de cet article. Publié en 1936, How to win friends and influence people reste encore aujourd’hui un livre dont les enseignements sont particulièrement clairs et efficaces pour REELLEMENT développer son influence et être apprécié.

 

Seulement voilà, les années passants, certains exemples étaient de moins en moins parlants. On n’envisage pas les relations de la même manière dans le monde de 1936 et à notre époque actuelle. Certaines différences sont subtiles, d’autres plus importantes.

 

Nous sommes entrés dans l’ère digitale, du 2.0, du web, des réseaux sociaux, de la communication instantanée et des téléphones portables.

A l’occasion des 100 ans de Dale Carnegie Training, les disciples d’aujourd’hui se sont attaqués aux écrits du maître d’hier et se sont donnés l’ambition de les remettre au goût du jour.

Voici le résultat de leur travail : How to win friends and influence people in the digital age !

How to Win Friends and Influence People in the Digital Age

Tout d’abord, les enseignements de Dale Carnegie conservent toute leur dimension. Le découpage du livre a été conservé. Nous nous retrouvons donc avec 4 parties principales et 27 chapitres qui contiennent chacun une leçon. Ces 27 leçons de vie sont aujourd’hui encore particulièrement d’actualité.

Il n’y a qu’à voir le nombre de managers qui manqueraient de s’étouffer en lisant ces principes.

 

Les leçons de Dale Carnegie sont les suivantes :

1- Les essentiels

  • Rangez vos armes.
  • Faites des éloges sincères.
  • Mettez-vous à la place de l’autre.

2- 6 manières de faire durer une bonne première impression

  • Intéressez-vous à ce qui intéresse votre interlocuteur.
  • Souriez.
  • Gouvernez avec les noms.
  • Ecoutez longtemps.
  • Discutez à propos de ce qui intéresse votre interlocuteur.
  • Clôturez en faisant sentir à votre interlocuteur qu’il est important.

3- Comment mériter et maintenir la confiance d’autrui. 

  • Evitez les disputes.
  • Ne dites jamais : « Vous avez tort »
  • Admettez vos fautes rapidement et avec empathie.
  • Démarrez par une touche amicale.
  • Faites dire « oui » à votre interlocuteur.
  • Rendez les lauriers.
  • Faites preuve d'empathie.
  • Faites appel à des objectifs nobles.
  • Racontez votre histoire.
  • Lancez des challenges.

4- Comment changer les comportements sans resistance et sans rancunes.

  • Commencez toujours de manière positive.
  • Acceptez vos propres erreurs.
  • Faites remarquer les erreurs… mais sans bruit.
  • Posez des questions plutôt que de donner des ordres.
  • Laissez vos interlocuteurs sauver la face.
  • Récompensez toutes les améliorations.
  • Donnez aux autres une excellente réputation.
  • Gardez les pieds sur terre.

 

Alors, le pari est-il gagné pour les disciples de Dale Carnegie ?

Et bien oui ! Au départ, je pensais vous faire une réponse de Normand car le livre n’a pas été très bien accueilli outre-atlantique par les critiques litéraire (notamment celui du New York Times). Mais franchement… les critiques litéraire, on s’en fout !

Personnellement, j’ai passé un excellent moment à lire ce livre qui fait passer les conseils de Dale Carnegie à l’heure de Twitter, Facebook, foursquare, des blogs et des smartphones !

J’ai hate qu’il sorte en Français pour deux raisons !

  1. Tout d’abord pour pouvoir le faire lire à plusieurs amis. Je suis certain qu’ils apprécieront fortement cette remise au goût du jour des enseignements de Dale Carnegie !
  2. Puis, deuxième raison, pour voir comment vont être traduits les passages qui font référence de manière très importante au baseball. Car franchement… En bon Français, je n’y entends strictement rien au baseball. Donc certaines métaphores s’appuyant de manière importante sur les règles de ce sport m’ont fait le terrible effet d’un pétard mouillé.

 

Pour conclure, je vous conseille vivement How to win friends and influence people in the digital age en version anglophone si, comme moi, vous ne pouvez pas attendre. Ou bien sinon, en attendant, je vous invite à dénicher votre exemplaire de Comment se faire des amis (pour moins de 5€ vous auriez tort de vous en priver).

13 commentaires

  1. Julien Arcin

    6 février 2012

    Répondre

    Salut Harold !

    Le titre en français du bouquin m’a toujours fait rire 🙂

    Par contre il est quand même assez connu en France, même si ce n’est pas un best seller à la Harry Potter. Le bouquin est vraiment excellent mais, en lisant le sommaire de la nouvelle version, j’ai pas eu l’impression d’un gros changement. Et les enseignements de Dale Carnegie ne m’ont pas l’air du tout obsolètes. Peut-être que la forme et les exemples sont un peu démodés, mais c’est tout.

    Cette version « revisitée » apporte-t-elle vraiment une plus value par rapport à l’originale ?

    • Harold Paris

      6 février 2012

      Répondre

      Salut Julien et merci de ton commentaire !

      Cette version revisitée apporte un plus, oui par rapport à la version originale. En fait, elle ancre les leçons de Dale Carnegie dans des exemples plus actuels, plus concrets et plus… connectés.

      Après, les leçons restent les même… C’est vrai, mais sont présentées de manière beaucoup plus « actuelles ». 🙂

    • Harold Paris

      7 février 2012

      Répondre

      Salut Guillaume et merci pour ton commentaire ! Effectivement, il y a de nombreuses bonnes idées dans les livres de Dale Carnegie. Et l’éclairage nouveau donné par la version « in the digital age » est particulièrement intéressant aujourd’hui !

  2. Excellent ouvrage dont j’allais parler un de ces 4..; mais comme tu l’as fait et que tu es un spécialiste de Carnegie, je laisse mon article de cpoté pr le moment !

    PS: les couv des livres français sont tjs affreux !

    • Harold Paris

      7 février 2012

      Répondre

      Salut Olivier et merci pour ton commentaire ! Spécialiste de Carnegie ? C’est trop d’honneur Olivier. ^^ Mais non mérité. Il va falloir que je me penche d’avantage sur ses écrits en tous cas. Car ils fourmillent de bonnes idées !

  3. lionel

    7 février 2012

    Répondre

    Bonjour,

    Cet ouvrage est un véritable chef d’oeuvre. C’est vrai que la traduction du titre du livre a de quoi faire rigoler.

    amicalement

  4. Julien

    7 février 2012

    Répondre

    Depuis le temps que j’entend parler de ce livre, il devient urgent que je le lise !
    La traduction française est bien faite ou vaut-il mieux le lire en version originale ?

    • Harold Paris

      9 février 2012

      Répondre

      Bonjour Julien et merci pour ton commentaire ! Personnellement, je n’ai pas lu la version Française… Mais la V.O. est tout à fait accessible si vous maîtrisez bien l’anglais. Le livre n’est pas un essais philosophique quoi. Il reste très direct ! 🙂 Bonne fin de semaine !

  5. Yo!

    17 février 2012

    Répondre

    Je me marre en voyant la couverture de ce livre best seller qui s’est vendu à au moins 50 millions d’exemplaires!

  6. Gui@album photo

    19 février 2012

    Répondre

    Super le listing des couvertures, c’est vrai qu’ils devraient revoir leur marketing parce-que la, je me demande comment ils ont pu vendre plus d’une dizaine d’exemplaires !

Trackbacks/Pingbacks

  1. 9 choses que vous devriez être prêts à abandonner pour réussir. - [...] suis un grand fan de Dale Carnegie, et une des règles de relations humaines fournie dans son best-seller [...]

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TRIBELEADR - Agence webmarketing à Orléans