On se (re)connecte ?

Un smartphone avec diverses applications de réseaux sociaux
Photo par Harold Paris

Après plus de 8 années passées la « tête dans le guidon » avec mes aventures entrepreneuriales (que ce soit pour mon agence jusqu’en 2014 puis, ensuite, avec la création du média POSITIVR que vous connaissez peut-être), ce qui devait arriver… est bien évidemment arrivé : j’en suis venu à complètement délaisser mon blog personnel (oui, ? « vous êtes ici »).

C’est le comble. D’autant plus que c’est quand même justement « ici » que toute cette aventure a commencé.

La bonne nouvelle (enfin j’espère que vous le verrez comme moi), c’est que j’ai décidé qu’il était grand temps de remédier à cette situation.

Cette p***** de crise

En tant qu’entrepreneur (et même à titre personnel), cette (plus qu’une) année de crise sanitaire m’aura poussé dans mes retranchements bien plus loin que je ne l’aurais imaginé initialement :

  • L’impression d’arriver à s’en sortir au début…
  • La violence de cette réalité qu’on se prend en pleine face très rapidement…
  • Les réussites qui redonnent du courage malgré une situation plus que tendue…
  • Les échecs cuisants qui s’enchaînent aux moments les moins opportuns et nous mettent en danger…
  • Les petits miracles qui se produisent quand même et nous permettent de poursuivre l’aventure…
  • La réalité financière qui nous fait vite redescendre sur terre…
  • La santé qui se met à dérailler davantage alors que je n’étais déjà pas sur un « bon tirage » à la base…
  • La dépression qui s’installe et devient un compagnon de galère un peu (beaucoup) trop collant…
  • Le désemparement qui se transforme au fur et à mesure en énergie pour identifier des pistes, des solutions, des leviers d’actions et nous permet de nous remettre en mouvement…
  • Les doutes quotidiens quant à ma capacité à arriver à tester, adapter et déployer tout ça dans des délais serrés…
  • Le soulagement quand, finalement, nous parvenons tout de même à relever le menton et sortir la tête hors de l’eau…

Je ne vous apprends sans doute rien (et je sais que je ne suis clairement pas le seul à être passé par ces différentes phases), mais ces derniers mois n’auront été ni simples, ni de tout repos.

Merci à tous ceux qui m’ont inspiré, accompagné, soutenu ou tout simplement écouté (et supporté) pendant cette période difficile, ils se reconnaîtront. ?

Bref, tout ceci nous amène à aujourd’hui.

Prendre du recul…

En quasi neuf années d’entrepreneuriat, jamais les concepts de « montagnes russes émotionnelles » et « solitude de l’entrepreneur » liés à ce choix de vie particulier n’auront été aussi concrets pour moi que ces 14 derniers mois.

14 mois qui m’auront fait prendre conscience de certaines forces insoupçonnées, de faiblesses qu’il me faut combler, de limites à ne pas (ou plutôt plus) dépasser, mais aussi (et surtout) m’auront permis d’ouvrir les yeux sur le fait que ma vie avait fini par prendre un chemin (parfois suite à de mauvais choix, parfois par simple habitude, parfois sous la contrainte faute d’une meilleure alternative visible) qui ne correspondait plus à mes aspirations.

Il y a de cela un peu plus d’une semaine, je me suis posé devant mon écran. Puis, j’ai pris le temps d’écrire, noir sur blanc, tel un inventaire à la Prévert, mes objectifs de vie côté perso et aussi côté pro. Certains sont triviaux, d’autres ambitieux, quelques-uns feraient sans doute beaucoup rire ceux qui me connaissent (ainsi que mes travers).

Ce qui est sûr, c’est que l’exercice a été libérateur.

Il n’est pas fini. Ne le sera peut-être jamais (j’ai décidé d’y revenir autant de fois que nécessaire). Mais il m’a permis de voir avec beaucoup plus de lucidité (j’espère) ce que je veux ou ne veux plus dans ma vie « d’aujourd’hui »… et surtout ma vie de « demain ».

Si je vous raconte tout ça, c’est que j’ai quelque chose à vous proposer.

L’envie de (re)créer et de partager

En effet, si vous le souhaitez, j’aimerais partager avec vous cette nouvelle étape de mon parcours. J’aimerais vous proposer de m’accompagner, de me suivre et de faire avec moi ce petit (ou grand) bout de chemin.

Je ne vais pas vous mentir, tout n’est pas complètement clair dans ma tête à l’heure où j’écris ces lignes et je ne sais pas encore exactement quelle forme tout cela va prendre au cours des prochaines semaines, des prochains mois et (je l’espère) des prochaines années.

Mais ce qui est sûr, c’est qu’à travers ce blog, ma chaîne YouTube, ma présence sur les réseaux sociaux et, surtout, à travers ma Newsletter, j’aimerais partager avec vous :

  • ces nouveaux objectifs,
  • ce que j’entreprends pour les atteindre,
  • mes réussites et mes échecs,
  • ce que j’ai appris du chemin déjà parcouru,
  • ce que j’apprendrai de ces nouvelles expériences,
  • et bien d’autres choses auxquelles je ne pense peut-être pas encore aujourd’hui mais qui pourront, si ça vous intéresse, s’ajouter au fur et à mesure…

On y parlera créativité, impact, minimalisme, entrepreneuriat, productivité, web et… de bien d’autres sujets qui me passionnent au quotidien #teamslasheur

Lever le rideau

J’ai décidé de lever le rideau et de partager tout ça avec vous.

Peut-être que vous pourrez y dénicher quelques trucs et astuces utiles à un moment ou un autre dans votre propre parcours… ?

Peut-être que cela vous amusera simplement et que vous pourrez rire de mes vaines tentatives… ?

Peut-être que cela pourra vous inspirer à votre tour et vous donner envie de prendre votre vie en main, ne plus subir et vous mettre en action (ouep, carrément… enfin notez bien que j’ai dit « peut-être », kof kof)… ?

Peut-être que le fait de parler de tout ça ouvertement est aussi un simple moyen, pour moi, de me forcer à aller jusqu’au bout (parce que franchement, l’annoncer comme ça, puis me dégonfler, c’est quand même la loose)… ?

Bref, si tout ça vous tente, que ça vous intéresse et que vous avez envie de me suivre… on se (re)connecte ?

Ça va se passer par ici mais aussi sur vos réseaux sociaux préférés…

PS : Et pour tous ceux qui se poseraient la question ou s’inquiéteraient suite à la lecture de ce billet. Non, je ne laisse pas tomber POSITIVR. ? J’aurais l’occasion d’aborder le sujet plus directement à l’occasion d’un prochain article.

Publié le
Catégorisé comme Blog

Par Harold Paris

J’ai 38 ans, je suis le papa de trois adorables garçons et j’ai des projets plein la tête. Cool, non ? ? Je suis aussi le Fondateur de POSITIVR. ?

2 commentaires

Laisser un commentaire